myr_soleil: ((hp-sbp) tea)
à mon super travail, je reçois souvent des emails adressés à tous@place-où-je-travaille.com. des fois, je suis invitée à des soutenances de thèses de doctorat. je voudrais soumettre à vos yeux le titre d'une de ces thèses, et vous demander ce que j'irais bin faire là:

Utilisation d'indicateurs biologiques (Chironomides, ordre des diptères) et sédimentaires, dans le cadre de la reconstruction des variations paléoclimatiques durant l'Holocène, sur l'Île de Southampton (Nunavut, Canada)

tout ce que je reconnais là-dedans, c'est "southampton", parce que c'est le nom d'une track sur la trame sonore de titanic, et que dans mon jeune temps, je l'ai achetée, cette trame sonore-là. (si jamais ça vous intéresse, je l'écoute pas. elle est vraiment épeurante!)

sinon, hier après-midi fut agréable. j'ai croisé un ancien amoureux (je dirais bin "un ancien ami", mais ça fait un peu plus bête) et une ancienne somnanbule. par contre, la soirée fut passer à peinturer des cadres de fenêtres, et ça, je vous l'avoue bin humblement, j'aime vraiment pas ça. mais soeurette emménage dans deux semaines dans une maison de trois étages, et ça fait beaucoup de pièces à peinturer. et je vais faire ça tous les soirs de la semaine. mon problème, quand je rend service, c'est que je veux que tout le monde le sache, pour que tout le monde trouve que je suis don une sainte.

sur ce, le "writer's block" semblait à peu près réparé. préparez-vous!!
myr_soleil: ((disney) meg is in love!)
j'me demande si un jour j'vais arrêter de regarder en arrière en me disant que, wow, j'étais jeune-de-caractère dans ce temps-là, pis que j'ai bien changé maintenant. j'imagine que non. y paraît que c'est dans le processus naturel de la vie, de vieillir pis de prendre de la maturité pis d'avoir l'impression qu'on est super vieux - ce qui prouve à quel point on est jeune.

ouf! voilà, j'ai écrit trois lignes de ce premier post depuis vingt-cinq mille éternités! [profile] emmepi a requesté un post par jour et je compte bien (ne pas) suivre sa recommandation. bref. j'ai pas écrit de l'été parce que mon été a été fantastique, et occupé, aussi. j'ai stagé de neuf à cinq pas mal tout le temps que j'ai été à québec, et j'ai pris le temps de donner des bisous dans le cou de mon amoureux pendant les deux semaines de vacances fantastiques que j'ai eues entre la fin de mon stage et le début de l'école. école où je suis depuis presque deux semaines maintenant et yousque je m'amuse beaucoup, tel que prévu, à être une troisième année sage et pertinente (et surtout à pu avoir aucun cours de français-philo-alouette!). d'ailleurs, vous en reviendrez peut-être pas, mais pour l'instant, j'ai fait tous les devoirs que j'ai eus le soir même! c'est incroyable ça, pis pas rien qu'un peu!

je suis dans un trip abusif de disney de ce temps-ci. quand je suis pas en train d'écouter vincent (et son nouveau bon disque), j'me passe des tounes de disney en loop, les grands succès de pocahontas et la belle & la bête et compagnie. j'ai dépensé beaucoup trop d'argent pour le dvd d'aladdin et mon copain a été assez sympathique pour écouter cendrillon avec moi (ça date de 1950 ce film-là, saviez-vous?). j'ai mis mon t-shirt d'ariel aujourd'hui et je pense organiser une nuit de visionnement de disney, bref, vous voyez le genre, j't'après virer folle finalement.

j'ai vu un fantôme tantôt, c'est ça qui a justifié mon premier paragraphe et aussi un peu mon envie de jaser avec la charmante [profile] emmepi, même si elle le sait pas. pis, j'ai voulu aller donner du sang, pis ils m'ont dit, hey chose, oublie ça, ton taux d'hémoglobine est pas assez haut! :( en plus que j'voulais donner des plaquettes pour la première fois, parce qu'apparement, j'suis donneuse(re?) universelle de plaquettes, wowow. au moins j'ai reçu un beau t-shirt de globule, que j'aurais sûrement dû leur redonner comme j'ai pas pu donner finalement, mais j'ai oublié. et là, j'dois attendre encore 56 jours x2 avant d'avoir ma petite pine de 5 dons! QUEL DRAME, surtout que j'sais même pu yousque j'ai mis mes pines de 1 et 3 dons. m'enfin.

faike, bin, c'est ça. j'ai lu 18 920 pages en 2006 jusqu'à maintenant. c'est impressionant, trouvez-vous, oui.
myr_soleil: (Default)
allô, je m'appelle mireille et j'suis ridiculement heureuse!
des fois, le monde, sur la planète elji ou même ailleurs, est emo. moi-même, des fois, ça m'arrive..! croyez-le ou non. cependant, aujourd'hui, je reviens de cuba, d'où j'ai rapporté quand même un petit bronzage, je viens de passer environ 24 superbes heures avec mon copain d'amour chéri et ça fait - pour reprendre mon expression consacrée - comme un soleil dans mon ventre. c'est vrai que l'école commence demain, et c'est vrai que je prévois avoir encore moins de vie que la session dernière parce que je me doute que je vais avoir de la misère dans deux cours en particulier (animation ii et 3d! pour ceux que ça intéresse!), mais c'est pas grave, c'est juste une session après tout et même si on travaille beaucoup c'est important de pas trop s'en faire. et en tout cas, moi hier j'ai joué à crânium et à taboo et quoi de plus excitant que de faire des sculptures en pâte à modeler mauve avec sa meilleure amie et copain-et-ses-amis? je vous le demande! si vous trouvez, donnez-moi des suggestions. je suis preneuse.

dans la vie, (j'aime ça écrire des généralités) on crée parfois des communautés, qu'on aime avec toute la force de notre petit coeur, et dont on s'occupe pourtant pu pantoutt! c'est le cas, entre autres, de [livejournal.com profile] bouquinerie, qui s'occupe quand même passablement bien d'elle-même, et de [livejournal.com profile] spirale et [livejournal.com profile] fermelaradio, qui elles rushent un peu plus, comme ce sont des choses qui arrivent. mais le but de ce paragraphe était surtout de parler de bouquinerie, et de mentionner que j'ai lu 1898 pages depuis le début de l'année, et que ça serait bien que ça se traduise dans ladite communauté.

on est le quinze et j'ai décidé que je m'en fichais. n'est-ce pas charmant? moi, en tout cas, je trouve que oui. même si sûrement que personne comprend pourquoi ça compte, qu'on soit le quinze et que ça me dérange pas. j'me sens cryptique, et ça, c'est un joli adjectif, je trouve. une crypte, aussi, c'est un charmant endroit. j'ai encore plein d'entrées d'amis à lire, parce que mes amis ont une vie livejournalesque pendant mon absence! c'est dur à croire, mais il paraît que c'est vrai! des fois j'ai envie de faire un ménage d'amis. et non, ceci n'est vraiment pas un post pour vous dire de commenter pour rester dans ma liste! parce que de toute façon ceux que je veux tasser me lisent probablement pas. alors, je sais pas pourquoi j'en parle.

tantôt, j'ai pris l'avion (avant-hier, très exactement) et y'avait un excellent-bon film, c'est-à-dire, just like heaven, et ça m'a mis la toune de the cure dans la tête du début à la fin du film! et j'ai pensé à ariel, à cause que c'est yienque grâce à lui que je savais pré-générique que just like heaven était un titre shamelessly volé à the cure, et que je pouvais donc faire semblant d'avoir une quelconque culture musicale. mais bref, pour en revenir au film en question, ça m'a fait drôle d'ajouter une fin hollywoodienne au livre de marc lévy. marc lévy avec qui j'entretiens une relation un peu.. mitigée.. contrairement à celle que j'ai avec mark ruffalo, qui est très intense! aussi intense qu'on peut avoir une relation avec quelqu'un qui existe dans un univers complètement différent du vôtre!

je deviens plus amie avec les amis de mon copain qu'avec les miens. est-ce inquiétant, selon vous? et rappellez-vous: si vous êtes en australie, il y a pour vous possibilité de licher mon icône et d'en retirer un méchant buzz.
myr_soleil: (Default)
un petit post court, just pour les traditions! parce que tsé, j'suis le bord de partir pour cuba.

mes meilleures photos de décembre, en ordre chronologique:
01. 02. 03. 04 . 05.
06. 07. 08. 09. 10.

et le sondage que j'fais depuis trois? quatre? ans:
2005 )
myr_soleil: (pluspetitquetrois)
maudit, j'aurais dû venir écrire hier comme j'avais planifié! j'aurais pu dire «hey yo, je vais vraiment extrêmement mieux, j'ai pas pleuré ni vraiment TROP pensé à ex-copain de la semaine!». j'peux encore le dire, et c'est encore vrai, mais ce matin j'me suis réveillée parce que j'venais de faire un cauchemard qu'il avait une nouvelle blonde (une rousse en plus! cibole! ;)) et dans mon cauchemard je pleurais comme une folle, est-ce que ça compte? (j'pleurais aussi parce que [livejournal.com profile] nav voulait pu me parler parce qu'elle était rendue du bord de ex-copain haha!) mais, sérieusement, outre mon subconscient, je me porte pas mal mieux en cette semaine deux. et, honnêtement? c'est un peu parce que vous êtes hallucinants. vos commentaires/mots d'encouragements m'ont vraiment fait du bien (en plus du bien qu'apporte, en général, le fait de parler beaucoup de ce qui va pas). j'osais même pas répondre parce que j'aurais juste eu des trucs banals à dire qui correspondaient pas pantoute aux sentiments que j'avais. en tout cas, ça fait un peu cucul, mais vraiment merci, ça m'a touchée au max.

alors, c'est ça qui est ça. j'me porte bien! y'a un tas de trucs réjouissants qui arrivent pour contrer le truc pas réjouissant d'il y a deux semaines. j'ai un admirateur secret! comme le sait toute ma liste msn. il m'écrit des déclarations d'amour anonymes qu'il colle sur ma case ou insère dans mes cartables de cours! comme dirait dj elj, ça fait un peu école primaire comme comportement, mais c'est pas grave, je trouve ça cute quand même. et outre admirateur secret, bin, y'a un peu un admirateur pas-secret, aussi. et, c'est excitant.

et en dehors de mes amours parce que quand même, c'est pas tout ça, bin, ça va bien aussi! j'ai vu vincent♥ jeudi dernier (et ma citation d'amour du show: «parfois il faut laisser les véhicules derrière, c'est comme les gens, mais ça fait moins mal.» quelle sagesse!) et mardi le disque de polémil sort et j'ai reçu la plus jolie des invitations du MONDE pour leur lancement. et puis, j'ai beaucoup de travail, mais tsé, pas tant? juste des trucs qui se gèrent bien. et j'ai vu les poupées russes lundi dernier grâce à [livejournal.com profile] simplementmike et c'était boooon, allez voir ça. et pour rester dans les activités mikiennes, y'a une possibilité d'émission triotale à chyz le dimanche soir, c'qui m'enthousiasme de plus en plus chaque fois que j'y pense. et (j'aime ça commencer mes phrases par et! c'est tellement syntaxiquement incorrect!) je me découvre une espèce de passion pour la cuisine, ma maman est partie en allemagne alors c'est moi la reine de la cuisine pour encore une semaine, et je mitonne des bons petits plats, c'est amusant. comme j'ai relu hier dans les aurores montréales, tous ces gestes précis donnent immédiatement de résultats, des odeurs, jamais la nourriture ne déçoit ceux qui la traitent avec affection. et je lis environ quatre livres en même temps, ça m'était pas arrivé depuis des lunes et franchement, c'est plaisant. et puis tantôt copine marjo s'amène ici pour justement goûter à ma savoureuse cuisine, avant d'enfin écouter un film qu'elle veut que j'écoute depuis un an. et demain mon papa et moi on va aller au cinéma, j'pense qu'on est pas allés là juste nous deux depuis titanic!

bref! je mets mon icône de la vie en rose et toutes mes phrases commencent par et, alors je pense que c'est clair que la vie est plus belle qu'avant. en plus, mon post est super interactif, et tellement sémantique! amusez-vous.
myr_soleil: (our love no longer like a crush)
à quelque part le truc important c'est d'arrêter de penser à lui, à comment lui se sent. c'est plus dans mes fonctions de le rendre heureux, même si c'est toujours ça que j'ai envie de faire à chaque mouvement, à chaque pensée, à chaque moment. c'est plus mon tour, qu'il se rende heureux tout seul et de toute façon il l'était plus sans moi.. et il faut que je focusse sur me rendre heureuse moi, sur penser à moi et faire des trucs pour moi et tout ça.

et je relis ses emails et à quelque part c'est plaisant parce que c'est des beaux souvenirs, et ça me fait rire, et c'est mignon, mais en même temps j'aurais envie de répondre et je peux pas, et je pourrai plus jamais, plus jamaisjamais il me l'a dit et redit, et même si ça le dérange pas que j'lui raconte une faible portion de tout ce qui va mal depuis dimanche j'ai pas envie de constamment lui rabâcher les oreilles avec ça. y'a pas besoin de savoir, et c'est plus dans ses fonctions de me consoler non plus, c'est vrai que c'est important la communication à l'intérieur d'un couple pour se raconter ce qui va pas alors c'est normal que j'aie encore ce réflexe-là, sauf que c'est fini, ce temps-là, la communication dans un post-couple ça sert à rien.

et à chaque fois que je sais que je vais le voir je me sens comme du pré-olivier, et en pire! comme quoi il m'a emmenée loin de lui. un peu trop même. même si j'ai rêvé à olivier dans son lit. j'aurais envie de réécrire à olivier, de retomber là-dedans, il me semble que ça serait moins dommageable que ce que c'est maintenant, au moins avec olivier j'avais jamais eu d'espoir, y'avait pas eu de cassure à un moment donné qui fait que tout va dans tous les sens et qu'on comprend pas pourquoi on est plus le couple que tout le monde disait qu'aww-ils-sont-tellement-cutes-eux.

bref. les jours s'étirent et sont longs. semaine un termine demain, avec juste un jour sans larmes. et plusieurs de ces larmes-là ont été pleurées dans les toilettes du cégep, c'est pathétique. quel bilan décevant. (et au départ c'était un post privé. mais ça sert à rien, j'ai pas envie de me cacher.)
myr_soleil: (autumn)
you broke me bodily
the heart ain't the half of it
and i'll never learn to laugh at it
in my good natured way
in fact i'm laughing less in general
but i learned a lot at my own funeral
and i knew you'd be the death of me
so i guess that's the price i pay

i'm trying to make new memories
in cities where we fell in love
my head just barely above
the darkest water i've ever known
you had me in that cage
you had me jumpin through those hoops for you
still, i think i'd stoop for you
stoop for your eyes alone

from that bomb shell moon in yet another lovely dress
to the deep mahogany sheen of a roach
i am trying to take an appreciative approach
to life in your wake
i focus on the quiet now
and occasionally i'll fall asleep somehow
and emptiness has its solace
in that there's nothing left to take
myr_soleil: (awww how cute)
pouet! j'ai été «taggée» (pas comme dans mes supers entrées meta!1! sur les tags, plutôt comme dans C'EST TOI LA TAG HAHA!) par mademoiselle [livejournal.com profile] nav afin de faire ceci, ce que je m'empresse de, parce que ça doit bin faire douze millions d'années que j'ai pas fait de memes, et parce que tout est mieux qu'un devoir de philosophie!

dix choses qui me rendent heureuses
01. quand c'est enfin l'heure d'un cours de multi après plein d'heures de cours de base plates.
02. trouver un disque d'ani difranco à l'échange.
03. voir vincent vallières. idéalement en show.
04. ces jours-ci, écouter marco calliari.
05. retrouver de l'argent un peu partout dans ma chambre en désordre!
06. quand ma soeur m'achète des boooooons bagels au bügel.
07. aller chez mon frère avec toute la famille.
08. prendre la 87, quoique peut-être pu trop ces jours-ci.
09. finir un devoir.
10. trouver du beau linge pas cher!

en passant, y'avait pas d'ordre. parce que le numéro sept aurait sûrement été à une des deux extrémités sinon! parce que c'est vraiment, mais vraiment le fun aller chez mon frère et être toute la famille ensemble. j'connais personne, dans la VIE entière, qui a une vie familiale aussi cool que la nôtre. hey, c'est pas des blagues, on a même un forum pour compenser le fait qu'on voit mon frère vraiment moins souvent. et vu que j'suis d'une humeur motivée, voici même une photo familiale chez mon frère d'amour! )

saviez-vous que dans un code d'image, astheure, il faut fermer la balise avec un espace et un />? j'parie que non, sauf les geeks comme rémi ou tous les multimédiens sur ma liste d'amis. mais en tout cas! c'est bin fucké, pis c'est bin le fun! personnellement ça m'émeut! (okay, non, pas vraiment. mais émeut est vraiment un mot drôle! c'est comme un émeu. et comment ne pas se dire qu'un émeu nous émeut!)

et l'autre jour j'ai failli faire un post avec juste des paroles! comme dans le bon vieux temps d'mon secondaire deux. vous ennuyez-vous de mon livejournal de secondaire deux, ô amis que je traîne avec moi depuis ce temps-là?
myr_soleil: (Default)
(even when love's not what you were looking for!)

hier j'ai élaboré une discussion avec moi-même dans laquelle je me faisais la réflexion que personne updatait et que j'avais rien à faire et que c'était plate, puis je me suis répondu «bin, toi, update!». je m'apprêtais même à mettre le tout en pratique (!) quand mon amoureux m'a téléphoné pour m'annoncer que si je boudais pas, il aimerait bien aller prendre une bébé marche avec moi et mes nouvelles sandales, ce qui m'a enlevé l'envie de faire n'importe quoi d'autre que de sauter partout dans la maison! (quoique j'ai passé le temps entre son téléphone et son arrivée à jaser du système de santé, ce qui n'est pas généralement considéré, je crois, comme étant sauter partout dans la maison. mais là n'est pas l'objet de notre intérêt!)

j'pourrais toujours raconter que depuis mon dernier post, il y a douze millions de millénaires, j'ai fait plein de choses! genre passer une semaine dans un camp musical! et faire un trip familial lacroix qui passe entre autres par les francofolies! et aussi plein d'autres affaires (que je peux pas vous nommer). aussi, je pourrais vous avertir, chers lecteurs de livejournal, et tant qu'à faire cher livejournal tout court, de ne jamais voir le film the graduate! j'sais que c'est supposé être bon-marqueur-de-société-simon-and-garfunkel-ouuuh, mais honnêtement, j'ai personnellement perdu mon temps à regarder ça et à trouver que c'était mal fait. c'est ça que j'avais à dire sur le sujet.

un jour j'ai voulu faire un post sur les tags! je l'aurais taggé "meta", ou un truc comme ça! pis dedans, j'aurais dit que ça sert à rien, sur un livejournal, les tags! ou en tout cas, sur le mien. ne nous trompons pas! j'adore les tags, j'suis d'ailleurs une fervente 43thingseuse et une flickreuse, aussi, et le suffixe euse, c'est pas ce qu'il y a de plus beau dans cette langue qui est la nôtre, hein? mais sur mon livejournal, les tags, non. j'veux dire, qu'est-ce que je dirais, mettons aujourd'hui! points d'exclamations, sandales, hugues, META!1!, camp musical, écoutez pas the graduate, tegan and sara? TSÉ.

en tout cas. c'pas nécessairement facile, la vie, le temps qui passe, les chiffres, le degré d'intérêt de tes photos sur flickr, la couleur de tes chiffons-j. bonne chance avec tout ça, cher livejournal.
myr_soleil: (awww how cute)
y'a de l'eau sur mon plancher et c'est, ma foi, désagréable, surtout que j'ai la bonne vieille habitude d'y crisser plein de papiers qui ont maintenant tous un charmant feeling d'humidité quand on y touche. comme on dit, ça m'apprendra sti. & on est supposés partir dans genre trois minutes et demi pour charlevoix et ça me tente bin plus d'updater mon elji en y disant rien d'intéressant que de faire mes bagages, et ce, même si ça me prendrait probablement pas plus que quarante-cinq secondes (à moins que j'décide de prendre des heures à choisir comment m'habiller demain!).

c'pas pour me vanter, mais j'trouve que sur ma photo de carte étudiante de secondaire quatre, que j'ai retrouvé au milieu d'un fatras de papiers humides, j'suis passablement jolie. j'ai pas encore décidé si c'était une bonne chose ou pas, vusque je trouve pas que j'me ressemble particulièrement. et j'essaie d'encourager mon esprit à accepter la possibilité de commencer un autre livre après harry potter et c'est pas nécessairement facile, 'savez? j'aurais envie de le relire, mais j'sais pas, on dirait que j'suis pas prête peut-être! c'est bin mystérieux ma relation avec harry potter! d'ailleurs hugues il y comprend rien, pis des fois il me trouve un peu crackpot de triper comme ça.

parlant d'hugues, parce que soyons honnêtes c'est toujours de lui que j'ai envie de parler, il m'a à peu près invitée à un voyage foireux en gaspésie avec plein d'amis, et fichtre, ça me tente passablement. il m'a même offert de me payer le voyage quand j'ai dit que j'avais pas d'argent, ce à quoi j'ai répondu un «euh» plein de négation avant même qu'il finisse sa phrase (... qui finissait par «mais j'me doute que tu vas dire «euh»). mais l'argent, quand on est bourgeoise comme moi, ça peut toujours se matérialiser en le sortant d'un compte en banque trop fourni pour rien, ou alors en l'empruntant à mes gentils parents (.. juste quand j'allais finir de rembourser mes dettes, zut alors!). alors c'est un projet que je caresse avec joie et amour, vu que hugues et moi, on est souvent dans ces états-là, la joie et l'amour. souvent même tout le temps.

j'me dis qu'en écrivant des fois, j'vais retrouver comment écrire des posts intéressants!
myr_soleil: (pluspetitquetrois)
(comment te dire
je m'égare sur les quais fragiles du rêve
il y a des hommes qui meurent de regarder la mer
d'autres qui sommeillent sous la paupière du jour
en guettant des étoiles
moi je suis avec toi
je rêve que je suis avec toi
et l'hallebarde dressée du soleil plombe sur ta peau
et le vent sur tes hanches fait des musiques sauvages
comme si la vie n'allait jamais finir
je m'égare dans la crue diluvienne de tes jambes
comment te dire mon amour
que je voudrais crisser là horaires et calculs
étreindre les mirages de ton corps et du mien
avant de mourir)

(monique proulx)

je lui ai fait dire qu'il voudrait se mettre à dévorer des bouquins lui aussi, parce qu'il était un peu tanné de jamais savoir de quoi je parlais quand je racontais des histoires que j'avais lues noir sur blanc dans un vrai livre qui sent bon le papier. parce qu'il y a pas juste de l'intérêt dans les lectures couleur sur couleur qui sortent des têtes de gens qui se tiennent dans un couloir vert, bien que ça soit vachement chouette, aussi, ça, en général. et paraît-il que si on me connaît pas, ici, «on s'entend que c'est cryptique», et je m'en excuse, cher public (!). (si jamais vous voulez des détails passionants sur ma vie, vous pouvez toujours poser la question en commentaire drett ici!).

pour passer le temps j'apprends (un peu, pas vraiment) le php. j'ai pour l'instant réussi à écrire «hello world» en php, quelle grande réussite, j'aurais sûrement jamais été capable en html. et c'est un peu geek d'apprendre un langage de programmation pour le plaisir pendant les vacances, mais tsé, le siffleur va peut-être en avoir besoin, et la troisième année, eh bien, c'est loin. et de toute façon, tant qu'à ne rien faire de constructif dès l'instant où le soleil est pas excessivement up and shining, aussi bien devenir geek; c'est pas comme si j'avais deux grosses briques sur l'action script et tout autant sur le visual basic.. mais ça va peut-être venir, parce qu'on est jamais satisfaits avec les tutoriels web, surtout qu'on y retrouve jamais l'équivalent de quelqu'un qui t'explique gentiment par dessus ton épaule quand michelle-ça-marche-paaas!. pis de toute façon, j'ai une relation d'amour/haine envers le geekisme. qui, je pense, se traduit bien dans ce paragraphe (d'un non-intérêt total sauf pour moi).

j'pourrais parler de geneviève ([livejournal.com profile] nav), elle aime ça! hier j'suis allée voir des skateux (!) avec elle et patrick-le-meilleur-ami-de-hugues-mon-amoureux, que je connaissais depuis moins de vingt-quatre heures. on y a croisé gilbert («j'sais que geneviève est quelque part dans la ville et je la cherche! l'avez-vous vue?») et on a brêté une heure pour trop manger au mikes.. avant de se diriger vers le flash café pour re-manger, parce qu'on est pas toujours logiques, dans la vie. et pendant ce temps-là j'aurais très bien pu être en train de casser la baraque avec hugues et les cowboys et tous les autres gens gentils qui étaient dans le coin ce jour-là. mais bon, je vais attendre le dix-sept juillet et voir vincent vallières en plus, youpi!

j'suis inintéressante. des fois j'me trompe entre les choses qu'on écrit ici et les choses qu'on écrit dans journal-papier. tant pis pour vous, comme on dit! au moins vous avez un beau poème pour mieux faire passer le tout, qui est en fait la seule et unique raison qui m'a fait peser sur update journal aujourd'hui. mais des fois, dans la vie, on ressent le besoin de combler le vide! ce qui est pas toujours nécessaire. et j'étais supposée finir ce post sur «j'suis inintéressante», 'faut croire que je radote incroyablement beaucoup aujourd'hui! bonne journée, soyez heureux, et allez hop, update journal!
myr_soleil: (pluspetitquetrois)
j't'écrirai pas, pis voir ton nom dans ma boîte de réception me shake à chaque fois. et collé à son nom à lui, ça devient presque un sacrilège. alors je te range dans ton dossier à toi même si la tentation de peser sur le petit x est là, mais bon, pour archives futures qui sait ça pourrait être important, quand tu vas vouloir aller voir mademoiselle avec un épais dossier de toutes ses muses, ça sera pas rien comme preuve de voir qu'il a écrit faisons en sorte que cela nous inspire à une autre. même si j'peux toujours essayer de me dire que ça veut rien dire, à quelque part elle me ressemble et ça fait juste prouver son pattern à lui le p'tit maudit. j'suis tannée d'être embarquée dans des machines à inspiration qui me pressent comme des citrons même si t'es pas ma muse sexuelle et l'inspiration, du moins la chose inspirante, est éphémère. et ha! encore tout un long paragraphe sur toi, maudit! j'espère qu'au moins, t'en es fier.

sinon, la vie est belle. (et même pas-sinon, parce que t'es juste pas assez important pour me déranger.) il pleut et il fait froid alors on reste assis collés devant des bons films et du chocolat chaud et les jours passent lentement, paresseusement, ce qui est un changement agréable de l'action incessante causée par le on-est-en-europe-profitons-en. et même si les fourmis retournent dans mes jambes, j'essaie de les faire taire un peu; on partira plus tard, on ira en écosse l'été prochain avec les amies d'italie et au costa rica avec la famiglia et se perdre en espagne avec mon rouquin préféré («je pense à toi; il y a plein de roux à rome.» «qu'est-ce qu'ils font là, ils sont perdus?!»), pour l'instant on est ici et maintenant et c'est très bien aussi. il y a une douche qui inonde pas partout par terre quand on l'utilise, il y a du lait dans le frigo (et un frigo tout court) et des gens qui nous aiment à distance de presque bras (même si des fois 'faut étirer un peu).

j'ai acheté des bouquins et des disques en france, il est écrit 2€ sur mes bouquins et ça fait presque exotique; les disques sont pareils que s'ils venaient d'ici mais sont jolis tout de même et fort peu chers, ce qui est rare dans le monde du disque français, d'après les étiquettes de la fnac de la bastille du moins. et j'écris beaucoup de choses ici on dirait, et c'est parce que le coeur m'en chante. et c'est joli comme expression ça, et j'aime ça joindre des choses avec des et. jonction et osmose et synergie.
myr_soleil: (la vie en rose)
mon amoureux a une adresse email qui finit par sarbakan.com et ça fait tellement sérieux, c'est drôle. (quelle oxymore, la poésie et moi marchons main dans la main depuis ma rencontre florentine avec dante!) j'ai écrit deux phrases et je pressens déjà que ceci va être incohérent. c'est normal, en un mois, on perd la main d'elji! mais sachez, chers lecteurs et souvent amis, que je suis toujours en vie, et maintenant de retour de mes pérégrinations à travers le monde (soit à new york et en italie (et j'suis d'ailleurs supposée un peu redesigner ce splendide site :P)), alors donc prête à envahir vos pages d'amis, mais pas trop quand même. et comme d'habitude, je vais faire mon agace en disant que j'ai plein de photos (soit.. environ 1500!) et je vais finir par en poster aucune, parce que telle est la vedgetitude qui est la mienne! que voulez-vous!

aujourd'hui on est lundi, ce qui signifie un certain nombre de choses, par exemple que [livejournal.com profile] nav va elle aussi avoir une adresse qui finit par sarbakan.com dès aujourd'hui, ou encore que j'ai un examen de philosophie ce soir pour remonter un peu ma charmante note de 57 (toutefois pas aussi charmante que celle de programmation avec 52... quelle idée de rentrer mes notes avant que je fasse les examens, ça m'angoisse vraiment de voir ça dans mes notes finales ;)), ou même que... j'sais pas, qu'est-ce que ça signifie d'autre, un lundi? ça peut toujours signifier que dans deux jours c'est le premier mensiversaire d'un couple de multimédiens où est-ce qu'il y a un grand roux pis une moyenne noire, ou encore mais surtout que ce soir c'est rien à direee, pis ça, caline de caline, j'ai hâte!

à part de cela, dites-vous que je suis un vrai muffin, que je vous aime, et que la vie est belle quand on s'achète plein de disques pour moins de 15$ chacun, et toutes sortes d'autres choses positives! et là j'vais attendre encore une coupeul de minutes que la toune change parce que j'ai pas envie d'montrer au monde entier que j'écoute cette pas super bonne toune, que j'écoute d'ailleurs seulement pour que mon compteur d'itunes soit pas à zéro pour cette toune-là parce que tsé, c'est moins beau dans ce temps-là? j'suis tellement versée dans l'esthétisme itunesien, ça en est un peu pathétique. alors voilà, bonne semaine à tous et à toutes!
myr_soleil: (pink lipstick)
dans mon cours de programmation j'ai écrit en mauve tout petit sur une feuille à moitié découpée les paroles d'une chanson que je n'avais pas entendue depuis belle lurette et ça m'a fait du bien de m'en souvenir et de travailler un peu pour. c'est tellement de la charmante poésie, la chanson des vieux amants (et plus le temps nous fait cortège et plus le temps nous fait tourment, mais n'est-ce pas le pire piège que vivre en paix pour des amants?), ça m'a presque revigorée d'écrire ça. tu m'as dit un jour de t'écrire tout ce qui me passait par la tête, que ça allait pas s'en aller dans le vide, que t'allais pas répondre mais que t'allais lire, et que tu sentais que si un jour c'est.. c'est la catastrophe, t'allais répondre. et juste de penser à ça ça me fait monter les larmes aux yeux, c'est comme la phrase de l'autre post triste d'avant. il faut l'exorciser en la lisant souvent. parce qu'il y a juste pas d'avantages à la laisser désexorcisée, parce que plus-jamais, même s'il faut se dire pas-aujourd'hui à la place.

bouh, c'est triste ce paragraphe. ça fait toujours ça, j'essaie de partir sur une anecdote ou une pensée un peu joyeuse, et ça vire que je chamboule tout dès que je le mentionne. un jour, vous allez voir, je vais écrire tout un truc sans en parler. quoique l'idée c'est pas de pas en parler, c'est de pas y penser quand j'écris. et ça, veutveutpas, c'est pas nécessairement évident.

j'ai une nouvelle soeur pour deux semaines et ça, c'est bien excitant! j'essaie de la convaincre de faire ses devoirs en la soudoyant avec de la crème glacée! quoique 'paraît qu'il faut pas voir ça, voir la bouffe comme une récompense. mais bon, on s'en fout, elle elle lit jacques poulin et moi j'apprends des listes d'empereurs romains, en dansant une fois de temps en temps sur de pas assez obscures tounes roumaines ou en se tapant trois heures de télé en ligne. mon ordi lague et je vois les lettres aparaître len-te-ment et c'est passablement drôle.
myr_soleil: (b&w birds)
tiens, ça fait longtemps que j'ai updaté deux fois de suite en une seule journée. et pourtant, il m'arrive d'avoir envie de raconter plein de choses, mais, je sais pas, je me bloque un peu on dirait. il fut un temps où ce journal était particulièrement sirupeux et coeur-ouvert-même-si-diantrement-nébuleux et c'était peut-être pas intéressant mais au moins c'était salvateur et simple. ouioui, je sais, c'est mon journal, j'y écris ce que je veux. mais en même temps, j'ai envie d'être digne des cent quatorze personnes qui me portent intérêt. (cent quatorze!) alors, en fin de compte, je finis par rien écrire du tout, et par remplir journal-secret de cochonneries pour les pauvres yeux des initiés, ou alors par me dire que je devrais écrire dans journal-papier, pour rapidement perdre intérêt puisqu'il faut pour cela attraper un stylo, tasser la télécommande de sur journal-papier, ouvrir journal-papier, déboucher le stylo, écrire la date, et enfin commencer la décharge du trop-plein, non sans ressentir une certaine culpabilité envers ledit journal vu le trou entre les écrits. alors je reste avec tout ça comme une boule à l'intérieur de ma gorge et c'est pour ça que j'ai mal au coeur, je pense.

je prends des grandes marches tous les jours pour aller à l'école et durant ces quelques jours où nous fûmes en grève, ça me manquait. y'a rien de tel pour laisser vagabonder son cerveau que d'être dehors et de respirer du vrai air en écoutant de la bonne musique qui nous arrive directement dans les oreilles sans rien entre elle et nous. c'est très différent du soir avant de se coucher où j'ose même plus réfléchir, de peur de refiler à mes rêves de mauvaises pensées. et on s'en sort pas, depuis une semaine, si je porte pas le chandail de dave ou si je suis pas à côté de mon amoureux je cauchemarde. j'ai besoin d'un filtre à mauvais rêves. c'est con, je crois pas à ces histoires de dream-catcher. ou plutôt, oui, j'y crois, mais je pense pas qu'on puisse faire une breloque quelconque et la rendre fonctionnelle juste parce que. moi mes attrapeurs de rêves ils sont efficaces parce qu'ils sont significatifs et qu'ils représentent des joies incommensurables.

j'avais pas réalisé avant de relire les quelques derniers écrits de ce livejournal à quel point je parlais systématiquement de lui. il est là au détour de chaque paragraphe, on sent sa présence derrière chaque mot, ou presque. honnêtement, je trouve ça moyennement supportable de penser à ça. et puis même si ça s'est mieux fini hier que mercredi dernier, ça reste incomplet, je pense. non, j'suis menteuse. c'est complet, c'est fini, c'est ça qui a été ça, et ça va avoir valu la peine parce qu'on va l'avoir vécu, jusqu'au bout. c'est juste que de penser que plus-jamais, ça fait crnch un peu. et c'est encore plus plus-jamais que prévu, parce que c'est au-delà de l'italie-la-grèce-alouette, au-delà de l'angleterre; c'est mcgill qui remplace laval et c'est au fond arrêter de chanter j'ai peur de ma ville, peur de t'y croiser en se disant que la peur, parfois, n'est rien d'autre qu'une hâte camouflée.

j'ai plus l'impression de valoir la peine, comme personne. et je sais que je finis toujours mes posts sur ce genre de petite phrase qui veut pas dire grand-chose et que c'est merdique comme habitude. mais souvent, c'est vrai.
myr_soleil: (b&w birds)
personnellement, si j'étais sharapova (et j'ai son âge, donc c'est PAS SI IMPROBABLE QUE ÇA) je mettrais pas d'aussi longues boucles d'oreilles pour jouer au tennis. bien évidemment, jouer au tennis n'est pas supposé demander une quelconque activité dans ces sphères corporelles que sont les spots de cou en dessous des oreilles, mais il reste que caline, elle bouge et pas juste un peu, cette fille-là, et ça doit la gosser. quoique je suppose que quand on est l'athlète féminine la mieux payée au monde grâce aux commandites variées, et qu'on en a donc probablement une d'un magasin de bijoux quelconque, on fait avec le léger désagrément.

c'est assez pour le tennis-talk, dieu sait qu'on pourrait croire que je m'y connais alors que c'est pas le cas du tout! moi je fais faire le grand écart à ma main droite sur le piano pour un jour apprivoiser comme du monde la sonate au clair de lune, parce que la sonate au clair de lune, c'est beau. même si beethoven risque d'être associé (pas à tout jamais, j'espère, mais pour un bon moment) à un certain deux heures passé dans une voiture à embuer les vitres. dit comme ça, en plus, ça a l'air vaguement cochon, ce que je trouve passablement rigolo, vu que c'est tellement pas approprié. mais en tout cas. depuis, j'ai mal au coeur, et j'ai pas encore déterminé si c'était l'alcool ou les fiançailles.

je reçois plein de trucs le fun par la poste, ça m'amuse. bizou m'a envoyé une carte de 15% de rabais chez lui jusqu'à ma prochaine fête, et jelly belly des échantillons de bonbons mioumioum. j'ai une tablette de mon bureau qui contient mes bonbons depuis que j'ai fait le ménage de mon bureau (et d'ailleurs, pour ceux que ça intéresse, il est toujours en ordre, même si ça fait environ une semaine que le ménage a été fait; par «en ordre» j'entends qu'on voit encore une bonne partie du bois de la table ;)).

dans quel état j'erre?
myr_soleil: (middle of the road)
la vie, quand on est fort, on sait que c'est une route qu'on est tout seul à suivre, même s'il y a l'amour, même s'il y a des gens debout comme des haltes qui nous retiennent le coeur. il faut continuer, continuer jusqu'au bout, aller toucher la petite lumière qui brille seulement pour nous, aller étreindre sa lumière, chacun sa petite lumière, au bout au bout de la route.
(monique proulx, sans coeur et sans reproche)

tantôt j'vais payer beaucoup trop d'argent pour écouter de la musique lounge parce que ma copine a des choix bizarres d'endroits où aller fêter sa fête. mais j'y vais quand même, sourire aux lèvres ou presque, parce qu'on a pas tous les jours dizouîte ans et que ça arrive pas super souvent qu'on décide de sortir pour la première fois. et puis, après deux ans et trois quarts d'amour fidèle entre elle et moi, c'est même plus comme si j'avais le choix.

trois ans d'amour c'est passablement long, passablement impressionant. trois ans et des poussières aussi, je suppose, et j'espère pour la demoiselle qui partage sa vie depuis autant de matins que les anglaises ne sont pas assez inspirantes pour lui faire écrire une vita nova qui l'excluerait totalement. j'espère pour elle mais au fond surtout pour moi, parce qu'il est suffisant de se faire dire une fois dans sa vie (t'étais trop occupée alors) j'ai trouvé une autre muse extra-conjugale.

mon amoureux est parti faire la fiesta dans un chalet loin de moi alors je fête notre deux-semaines-et-cinq-jours toute seule. dimanche c'est loin, et ça c'est si on se voit dimanche; mais dimanche ça va être florent-florent-florent et olivier et mourad alors de toute façon ça va être une chouette façon d'entamer une troisième semaine.

je sais plus comment écrire ici.
myr_soleil: (peinturluré.)
des fois y'a des coquineries qui se passent, comme par exemple avoir deux heures de trou et même pas avoir de travail à faire rahlala! ça s'peut-tu. et même pas avoir traîné sa confusion des sentiments pour [livejournal.com profile] bouquinerie et donc se retrouver avec pas grand-chose à lire, et encore moins quoique ce soit à faire. et là on tourne en rond sur internet, c'est pas super productif mais des fois 'faut z'admettre que cela fait du bien!

d'après vous, c'est quoi ma résolution d'écran chez nous? parce que j'ai envie d'me faire un fond d'écran pour passer le temps avec écrit dessus too many guys think i'm a concept or i complete them or i'm going to make them alive, but i'm just a fucked-up girl looking for my own peace of mind - don't assign me yours mais je sais pas d'quelle grosseur le faire pour que ça fasse beau, pis c'est pas mal coquin je trouve! aussi, des fois j'ai mal au ventre, et dans c'temps-là quand j'vais prendre des marches ça m'aide mais j'file pas du tout pour une marche, ça va m'assomer comme hier et mes yeux vont se fermer tout seuls. (c'est sûr que ça m'aide pas d'rester debout jusqu'après que rien à dire soit commencé juste parce que j'veux parler à un certain quelqu'un juste encore un petit peu plus!)

en tout cas, moi ces temps-ci j'écoute vingt-et-un, pis olivier il fait plein d'argent à c't'émission-là, même s'il sait pas qu'il y a du vin dans la sangria pis qu'il a jamais entendu le mot carabiné. moi y'a des trucs que j'sais qu'il sait pas, comme où est-ce que le boeing vient de se poser à la première page de vol 716 pour sydney (le savez-vous? pas de tricherie!) ou encore la réponse à la fameuse question qui va l'faire perdre. (ouin anyway, c't'épisode-là c'est pas grave si tu le manques, tout le québec le sait sauf moi..) mais bref. je sais que je parle beaucoup de lui (ouin, on peut-tu parler de moi là) mais c'est parce que ciboére, c'pas tous les jours qu'on a un copain qui fait 40 000$+ à la tivi! pis aussi, j'me sens exorcisée, pis j'aime ça en parler! et là on a juste à suivre l'exemple proposé par monique proulx et créer un sentiment plus ardent que l'amitié, plus aérien que l'amour. après si vous voulez vous pourrez emprunter notre sentiment, on va juste mettre un brevet dessus avec des droits d'auteur pis toute la patente!

j'ai les ongles longs pis pour être bin honnête avec vous ça joue mal au piano, faike même si ça fait du joli bruit quand on tape pis qu'un certain-quelqu'un veut que j'les garde longs pour me partir une carrière de porn-star, j'vais les couper ce soir, parce que tel est mon désir. je vais donc pouvoir jouer la valse d'amélie sans m'enfarger dans mes propres doigts! et certain-quelqu'un (haha, que de mystère) va devoir se contenter de toutes les autres caractéristiques que je possède et qui pourraient m'aider à me transformer en porn-star wahou!

demain j'ai un tournoi d'génies en herbe! j'aime ça full les génies en herbe, même si j'suis pas bonne pantou. pantou, c'est don bin charmant c'te mot-là! charmant, c'est vraiment un adjectif que j'devrais utiliser plus souvent. genre, au moins autant qu'excitant si c'est possible, de façon à faire d'une pierre deux coups et ET augmenter mon usage de charmant ET réduire celui d'excitant, terme que j'ai SHAMELESSLY volé à ma copine marjo-que-j'aime. (j'sais pas pourquoi j'ai mis shamelessly en majuscules.. comme si je disais HEY REGARDEZ-MOI J'PARLE TROP ANGLAIS FAIKE J'SAIS PU COMMENT PARLER FRANÇAIS RAHLALA!) en tout cas, ciboére, c'est long c'te post-là, pis c'est drôle parce que vraiment j'ai rien de constructif à dire. l'amoureux de marjo-que-j'aime est dans la porte, peut-être que marjo est pas trop loin pis qu'elle pourrait m'amener loin de ce monde de être-devant-la-page-update-journal-et-avoir-toute-sorte-de-pensées-étranges-qui-nous-viennent-à-cause-de-ça! voyons, c'est bin long écrire avec des trâdunions à place de des espaces!

ouin bin, j'vais partir à sa recherche! c'est drôle ce post, c'est comme un email! j'm'excuse d'être pas intéressante, mais ça a bien occupé un beau p'tit quinze minutes de mon temps!
myr_soleil: (pink lipstick)
elle a toujours les yeux ouverts
et ne me laisse pas dormir.
ses rêves en pleine lumière
font s'évaporer les soleils,
me font rire, pleurer et rire,
parler sans avoir rien à dire.

(paul «relis-moi» éluard)

tout à l'heure je vais écouter gone with the wind avec trois des personnes que je préfère sur la planète; c'est un déviergement, d'ailleurs. le bouquin m'avait fait verser toutes les larmes de mon corps avec les cinquante dernières pages, alors je prépare mes kleenex (d'ailleurs, avec ton 25 000$, t'achèteras des kleenex pour ta mère qui pleure en arrière chaque fois que tu gagnes une partie..), mais surtout, surtout! j'attends avec une impatience sans cesse grandissante la sublimissime frankly my dear, i don't give a damn.

je me suis fait un beau collier avec des perles pas trop chères du omer deserres (oui, je sais que 'pas trop cher' et omer deserres dans la même phrase ça fait contradictoire, mais bon) et c'est amusant les beaux colliers. il y a ma photo dans le journal aujourd'hui, en dessous d'un article qui dit que les étudiants voyageurs d'aujourd'hui repèrent les cafés internet à dix milles à la ronde. ce qui est, ma foi, amusant de vérité.

bientôt je vais avoir dix-sept ans et c'est pas un bel âge, je trouve.
myr_soleil: (traîne au vent.)
toute la soirée j'ai eu envie de venir raconter mes inepties inhabituelles ici mais, de façon étonnante, j'ai décidé de faire mes devoirs à la place. maintenant, le tout est à peu près fini (sauf ce maudit travail con qui va attendre demain, mwhahaha!) et j'sais plus du tout qu'est-ce que j'pouvais tant trouver à vouloir venir raconter pis j'sais pas comment réagir face aux mots qui doivent naître en dessous de mes doigts! c'est sûr que c'est peut-être pas l'idéal d'essayer d'écrire quelque chose après avoir lu george orwell qui se lamentait sur la décadence de la langue anglaise (the fascist octopus has sang its swan song, haha!). de toute façon, au pire je serai décadente, comme les anciens romains, et d'ailleurs eux leur pays sera visité par un certain triangle amoureux l'été prochain!

si j'étais vraiment intelligente, j'irais sûrement me coucher. vusque tantôt j'ai été quand même assez malade, d'ailleurs j'prévois dormir avec le bol-de-quand-on-est-malade, mais j'ai envie d'attendre que valentine réponde à mon cri du coeur en majuscules, ou alors d'encore envoyer de (y) à mes amis parce que c'est le fun ça l'approbation. mais en tout cas. dans mon cours d'anglais on traduit des comics, c'est vraiment très drôle. des fois on analyse des mauvaises traductions, comme par exemple: «now THAT'S what i call a guard dog!» traduit en «voilà CE que j'appelle un chien de garde!»; pis là toute la classe rit et c'est drôle.

des fois j'me fais vaguement draguer par quelqu'un qui maintient qu'il est incapable de parler aux femmes et que donc il ne me drague pas. je sais pas toujours trop comment réagir face à ça; je pense que, des fois, on est juste pas obligés de réagir, et qu'on peut laisser les choses aller. demain je vois vincent vallières, lui je l'aime quand même vachement beaucoup. ma copine a d'ailleurs rêvé qu'elle nous matchait grâce à ses privilèges au colisée (parce que lui, bien sûr, donnait un show dans le sous-sol du colisée). j'pourrais faire semblant d'avoir encore quelque chose à dire. mais ça serait faux.

Profile

myr_soleil: (Default)
myr_soleil

January 2012

S M T W T F S
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    

Syndicate

RSS Atom

Most Popular Tags

Style Credit

Expand Cut Tags

No cut tags
Page generated Sep. 23rd, 2017 09:39 pm
Powered by Dreamwidth Studios