myr_soleil: ((disney) great hair)
Aujourd'hui, grâce au projet vert du Disney channel (encore ça, ben oui) j'ai appris qu'en Australie, on était pas supposés prendre des douches de plus de quatre minutes*. Quatre minutes! Ça me semblait vraiment abusivement court, pauvres Australiens, et je me suis donc minutée dans la douche. Ma découverte: je me lave pendant sept minutes. Ça me semble fort raisonnable. Si jamais j'émigre en Australie, j'aurai juste à me couper les cheveux, et je vais me mêler à la populace avec grâce.

À part ça, en fin de semaine j'ai été visité mon grand frère à Chicoutimi-town, parce qu'il fêtait ses 29 ans. Et aussi parce qu'il a un nouveau bébé et que toutes les raisons sont bonnes pour voir son premier neveu, n'est-ce pas? Ça change en maudit un bébé, en tout cas, quand on le voit juste une ou deux fois par mois. Bref, chaque fois que je vais à Chicoutimi et que ça adonne que je suis en train de lire un livre d'Élisabeth Vonarburg, je trouve ça délicieux. C'est nono, ça m'excite pas plus que ça de lire du Jacques Poulin à Québec. Parlant de Jacques Poulin, comment ça se fait que les cours de littérature québécoise "des origines à nos jours" parlent de Maria Chapdelaine, du Survenant et de Jacques Poulin? J'aime Jacques autant que n'importe qui (peut-être un peu plus), mais il y en a d'autres, des auteurs québécois, hein.

Hier (wow, ce billet utilise vraiment beaucoup de marqueurs temporels) j'ai voulu commander le poste de Showcase, pour écouter Dexter live à la tivi. J'ai été fort agréablement surprise par la simplicité de changer les postes d'un forfait sur mesure sur le site de Vidéotron. A+, Vidéotron, j'ai été vraiment très heureuse de pas avoir à vous appeler. Ça adonne que j'ai aussi commandé le Disney channel canadien, quasiment par accident. Oups. Et là mon copain est parti pour l'après-midi. Je pense que j'ai pas besoin de vous dire que je termine ce billet immédiatement.

* J'ai pas de preuves de ceci, outre ce qu'en disait une Australienne sur une communauté de Disney. Évidemment ça peut pas être contrôlé par la loi ou rien de ce genre. J'ai quand même trouvé cet article qui mentionne que la durée moyenne des douches est de 4.21 minutes!
myr_soleil: ((disney) hand you flowers)
excusez mon incroyablement longue absence! elle fût motivée (comme au secondaire), comme vous vous en doutez sans doute, par un tourbillon de divers engagements sociaux et d'éloignement général de cette bête maléfique qu'est l'internet. je n'ai que bien peu de temps à vous consacrer ce matin, mais j'ai fait ceci en avance et je peux donc vous le présenter en grande primeur, yessir:
2007. )
myr_soleil: (candy canes (are you mocking me))
moi, noël, j'aime assez ça que je vire crackpot quand se rapproche le temps, que j'achète mes cadeaux deux mois à l'avance et que j'aide ma mère à magasiner les siens. (c'est-à-dire les miens, aussi, entre autres.) ma mère, elle est drôle, parce qu'elle veut acheter des choses qu'elle aime elle, plutôt que des choses que les personnes qui reçoivent ses cadeaux aiment. bon, je comprends le principe de pas acheter des choses qu'on aime pas (genre, je donnerai pas un jeu de shooter à copain, surtout qu'il en veut pas), mais me semble qu'elle pousse un peu.

prenons le cas de ma cousine évelyne, qui a mon âge et qui est la filleule de mes parents (dans ma famille y'a juste les parrains-marraines qui donnent des cadeaux à leurs filleuls, c'est de même). elle habite à toronto et même si elle a un très bon français, c'est clair qu'elle est plutôt anglophone. or, ma mère aime beaucoup lui donner des choses en français, pour la faire pratiquer ou quelque chose. personnellement, j'ai la sneaking suspicion qu'évelyne, elle aime pas ça, mais maman, elle, adore tellement son idée qu'elle est convaincue du contraire. bref. la discussion suivante eut lieu:
- je vais lui donner le disque de grégory charles. (ma mère adore grégory.)
- maman, tu l'aimes même pas, son disque.
- oui mais vous, c'est pas pareil, vous êtes jeunes, c'est plus votre genre.

j'ai bien ri. je lui ai finalement mentionné quelque chose, que je dirai pas d'un coup que par un extrême hasard cousine-évelyne lise ceci. ma mère est aussi la marraine de mon cousin jérôme, donc lui cherchait un cadeau aussi. "bon, c'est une bonne idée, on va leur donner ça à tous les deux." ça l'a beaucoup surprise quand j'ai mentionné que possiblement qu'ils avaient pas les mêmes goûts? parce que tsé, après tout, ils ont le même âge! thus, ils aiment les mêmes affaires! (non.) c'est bin compliqué les jeunes!

bref, c'était une séance de magasinage (en ligne, of course) fort agréable. j'aime ça choisir des cadeaux. je pense que je suis pas pire, là-dedans, honnêtement-franchement. des fois, ça me prend toute l'année pour les choisir, mais bon, c'est rare qu'on donne plus de deux cadeaux par année au monde!

et, parce que ma maman est fine, elle m'a acheté plein de beaux cadeaux. mais elle aime pas thorgal, alors ça sera pas des belles éditions 30e anniversaire du cycle de shangaï-sans-merci ou du pays qâ, même si c'est mon trip du moment. je vais probablement aller m'acheter ça en janvier comme cadeau supplémentaire, car, c'est excitant. par contre, il est possible que j'aie des assiettes assiettes assiettes et ça, mes amis, JE LE VEUX.
myr_soleil: ((p&p) elizabeth)
j'ai possiblement un problème de procrastination, possiblement pas. c'est juste qu'il y a tellement de choses plus intéressantes à faire que des devoirs. ces choses incluent, mais ne sont pas limitées à: trouver des nouveaux icônes. lire de la fanfiction d'harry potter, comme dans le temps (du mois de juillet). faire la sieste la tête sur ma maman. écouter house avec copain & meilleurs copains de copain. écouter un film avec cousin-nouvellement-québécois qui est systématiquement enthousiaste. aller voir vincent avec meilleure copine et caroline (le e, c'est pour la rime). écouter tout le contenu de son itunes en ordre alphabétique. s'émerveiller devant la beauté de verses. etc. etc.

c'est tout.
myr_soleil: ((potc) kiss)
j'ai abandonné un cours, hier. j'ai l'impression d'avoir plus de place pour respirer, aujourd'hui. c'est une genre de prévision cohérente avec l'automne houleux qui s'annonce, pis c'était pas un cours excitant, pis je suis encore à temps plein de toute façon, bref, plein de bonnes raisons. hier je capotais un peu, parce que j'suis folle de même, et je me sentais abandonneuse, mais aujourd'hui je suis juste vraiment contente, alors, yes!

à part de tsa, je vais nager trois fois par semaine (c'est facile de dire ça quand on vient de revenir de la troisième fois de l'automne, mais bon, c'est quand même supposé continuer). nager, c'est le fun, et ça débloque les sinus. j'ai toujours besoin de me moucher aux cinq minutes pendant la demie-heure qui suit ma sortie de la piscine. (des détails ragoûtants hein?) mais, je sais pas si je souffre d'incompétence flagrante ou juste de malchance, j'ai vraiment de la misère avec mes accessoires de nage, mon casque de bain arrête pas de me remonter sur les cheveux et mes lunettes se remplissent d'eau et/ou de buée. et, malheureusement, c'est probablement pas à cause de ma vitesse supersonique que ça fait ça!

ces temps-ci je suis vraiment chanceuse parce que meilleure copine est constamment obligée de venir passer la fin de semaine à québec pour apprendre à conduire, et j'en profite sans gêne, ha! après pas s'être vues pendant un mois et demi, trois fois en trois semaines ça fait du bien. et vendredi, on va voir vincent. j'ai pas vu vincent depuis si longtemps que j'ai l'impression de pas avoir respiré depuis vraiment longtemps (ha! une grossière exagération, quoique). c'est réjouissant.

je suis en train de lire jack kerouac, et J'AIME PAS ÇA. c'est la deuxième fois que j'essaie de lire on the road, et c'est tellement, tellement loin de moi que j'arrive aucunement à me perdre dedans - et quel est l'intérêt de la lecture s'il n'est pas le potentiel de perte de soi-même dedans. (me semble que ma phrase aurait pu être vraiment plus belle.) et comme si c'était pas assez désagréable d'être pognée à lire un livre que j'aime pas, j'arrête pas de m'acheter plein de beaux bons livres tous neufs et shiny qui me font de l'oeil constamment. gnnnnn. c'est dur.

joe: do you believe in prayer?
foreman: not really.
joe: neither do i. my dad always prays.
foreman: so does mine.
joe: do you wanna try it? try praying?
foreman: ... okay.
myr_soleil: ((p&p) get your hair up)
crocs dans l'atlantique


mes crocs ont été show-offés dans plusieurs eaux cet été, dans la méditerranée, dans le tarn, dans l'océan atlantique. un drôle d'été, un été plein de soleil et de voyages et de joie, mais un été dur et dramatique aussi. un été jaune et bleu et vert et noir.

on dirait que j'ai envie d'écrire un post rétroactif, radioactif, c'est bizarre. j'ai comme envie de consigner ici cet été qui n'en était pas autant un que les autres étés, un été qui commençait en avril dans un travail déprimant déjà oublié, un été à travailler en famille et avec mon amoureux et un été à voir le monde avec une drôle d'impression dans la bouche. un été avec une trop grande répétition du mot dernière.

mardi je commencerai ma vie d'universitaire. l'automne sera différent, plein de vert et de brun. l'automne avec sa légère promesse d'espoir. l'automne à nager le matin et à étudier le soir, à poser son ombre sur les murs verts pâles nauséeux.

i just wanna tune out all the billboards
weld myself a mental shield
i just wanna put down all the pressures
and feel how i really feel

just show me a moment that is mine
its beauty blinding and unsurpassed
make me forget every moment that went by
and left me so half-hearted
myr_soleil: ((hp-sbp) crazy in love)
j'avais commencé une fake-dissertation sur le "hotchocolate in good company" hier en attendant ma soeur pour écouter house (quoi d'autre)! c'était pas très intéressant, alors je vous en sauve, avec ma grâce habituelle! juste pour dire que pendant mon voyage, sous les bons soins d'émilie, j'ai bu du chocolat chaud fait avec du vrai chocolat noir fondu dans un bain-marie. ayoye. émilie, elle l'a l'affaire.

je voudrais d'ailleurs qu'elle soit là parce que, TANTÔT, il se passe quelque chose de vraiment excitant, et c'est: le mariage de marie-ève. omg!!1!exclamation point! pis, parce que je suis pas une vraie fille, j'sais pas comment mettre mes cheveux. mais comme, vraiment pas. j'veux dire, vous savez peut-être ou peut-être pas mais, en général, j'ai les cheveux lousses. pis, j'suis capable de me faire une queue de cheval raisonnable. ce qui réduit mes options à a) cheveux que je porte tous les jours ou b) cheveux que tout le monde porte tous les jours. et ce n'est pas tous les jours! c'est un mariage! que vais-je faire! (sans doute un compromis, genre, DEMIE queue de cheval. mon dieu, je suis innovatrice.)

c'est excitant un mariage, ce qui fait que je ne pense pas droit en ce moment. ("not thinking straight", traduiriez-vous cela par "penser pas droit" ou "penser pas hétéro"?) dans ma vie, je suis allée à deux mariages. ça fait longtemps. plus que dix ans (ou, non, pile dix ans, justement, me semble). pis, c'étiont des gens de la génération précédente qui se marient. là, c'est mon amie à moi avec qui je suis allée à l'école qui se marie. cela peut vouloir dire un certain nombre de choses; a) mon amie se marie jeune, b) mes amis sont plus vieux que moi, c) je vieillis. TOUTES CES RÉPONSES.
myr_soleil: ((disney) pocahontas)
voici, avec du retard, le dernier épisode de "mireille en france wow full excitant". le retard est dû à un nombre de choses, ces choses ayant souvent pour nom dominic bellavance, house et euh, l'interweb? comme j'ai déjà dit, dans ma grande sagesse, ailleurs qu'ici: quand on part en voyage, c'est vraiment le fun, et quand on revient de voyage, c'est vraiment le fun, aussi. (en fait, c'est la sagesse populaire qui dit ça, je voulais juste vous impressioner.) on with the show!

donc, je vous ai laissés dans un café internet de millau, ville pas très excitante où nous ne sommes restés que le temps d'aller sur internet. (mes parents ont visité, y paraît, mais moi, j'ai mes priorités à la bonne place.) s'ensuivit une inattendue période d'un-hôtel-par-nuit, pour cause de, comme vous vous en rappellez, le bed and breakfast accessible seulement par une route casse-gueule, on va pas là. ce qu'on voulait faire, c'est se promener en voiture dans les gorges du tarn, parce que c'est bin beau, et on a donc dormi dans le coin (à rivière-sur-tarn et à le rozier, pour ceux que ça intéresse!). et, les gorges du tarn, bin c'est beau, faike j'ai pris des photos.

rocher phallique! beau ti-nuage
petit village qui commence par m mais j'ai oublié le reste
regarde pas phil! mes pieds dans le tarn
petite rivière papa et maman au point sublime


on a fait un petit tour à une place fort charmante qui s'appelle "séverac-le-château". évidemment, il est possible d'y faire des blagues fort drôles, genre "c'est vrâ qu'le château est beau par ici!". la ville médiévale est fort jolie, et le château assez bien conservé. DU PLAISIR.

le château
maman dans la cour du château l'adoubement!


ensuite, sur recommandations d'amis parentaux, on s'est dirigé vers le puy-en-velay, le 15 août. et ça, vous vous en rendez sûrement pas compte à la manière que je l'ai dit, mais c'est vraiment drôle! le 15 août, c'est le jour de l'assomption (aka la vierge marie monte au ciel retrouver sa gang). et le puy-en-velay, c'est une ville hyper-religieuse avec grosse dévotion à la vierge marie. ha! le centre-ville était complètement bloqué pour une procession de gens qui récitaient leur "je vous salue marie" à qui mieux-mieux. bref. moi, je vous l'avoue, le puy, c'était pas trop mon gros trip, alors j'ai fait du lobbying pour qu'on parte à lyon plus tôt. j'ai réussi. yessir! j'ai quand même pris, euh, une photo du puy.

le puy-en-vellay


à lyon, on restait au centre-ville! ça c'est fort surprenant parce que ma mère a tendance à choisir des charmants établissements qui font semblant d'être à 15 minutes du centre-ville mais qui sont évidemment de fieffés menteurs. mais là on était right downtown! dans un vrai hôtel avec une femme de chambre pis toutt! pis l'internet gratuit dans le lobby! pis même du bacon au déjeuner. incroyable.

on s'est promenés pas mal dans lyon, on a fait le tour du vieux-lyon et visité la cathédrale st-jean (je venais de lire l'évangile selon pilate, ça fittait full!). on a visité le musée des beaux-arts (un peu décevant, même si les beaux-arts, c'est beau). j'ai dévalisé la fnac! enfin! party!

mes parents devant la saône rosace à l'église st-jean
miniature d'une poissonnerie
chaise la belle fnac! fontaine des quatre fleuves
la fresque des lyonnais saint-exupéry et le petit prince


faike, c'est ça. le samedi, on est partis. j'avais hâte d'arriver. la soeur de dom m'a dit qu'il a fait des sudokus toute la journée sans pouvoir se concentrer en m'attendant (so cute! - mais lui nie l'affaire effrontément). et pis, en revenant, j'avais pas le goût de faire d'autre chose que me coller et écouter house, faike ma valise est pas encore défaite, pis ce blogue final est un peu poche, vous m'excuserez. ;)

~~~~

retour au programme habituel bientôt. comme dans, je peux déjà vous en donner un aperçu. depuis que je suis revenue, j'ai décidé de pu avoir honte de mes goûts musicaux inhabituels (le problème avec last.fm, c'est que même si on écoute de la musique honteuse en cachette, tout le monde le sait, à moins de perdre son temps à disabler le scrobbling momentanément.) j'écoute donc lara fabian, starmania pis la légende de jimmy. ha! je suis une maudite malade. anecdote impertinente #75674533. et aussi, répondre au téléphone en disant «euh, non, désolée, il est en afrique», c'est drôle.
myr_soleil: ((almost famous) pictures)
bonjour les amis! depuis les quelques jours qui séparent mon dernier post et celui-ci se sont passés PLEIN D'AFFAIRES. ce qui fait que je vais squatter le cybercafé de millau pendant quelques temps, en plus qu'on a des affaires d'hôtel à régler qui occupent bien la maternelle, mais détails sur cela plus tard! dans cet épisode: vaison "the end", clapiers, montpellier, aigues mortes, sète et millau "the beginning".

adieu mes cheveux lire au soleil
finir les réserves


les derniers jours à vaison ont été passablement occupés avec la fin des choralies - chaque atelier donnait un concert donc tous nos huit chanteurs se promenaient d'un bord pis de l'autre pour les répétitions générales et les concerts. on a par contre trouvé le temps de rouvrir le salon de coiffure "chez émilie" et de laisser un bon deux pouces de mes beaux cheveux de pocahontas (dixit marie-ève) en sol français. la dernière journée dans notre maison, post-choralies, fut plus tranquille et j'ai pu lire le pas très excellent la folie folcarquier au bord de la piscine - et le lendemain on s'est efforcés de finir les mille millions de popsicles qu'on avait avant de partir vers montpellier.

les trois grâces
sosies la licorne le peyrou


montpellier, là, c'est vraiment une ville très jolie. (on restait pas à montpellier, on restait à clapiers. mais, y'a vraiment pas grand-chose à dire sur clapiers à part que c'est un brin loin de montpellier, et que y'a pas d'eau la moitié du temps à l'hôtel!) le centre est piétonnier depuis les fêtes du millénaire de la ville (!) et ça fait vraiment du bien, de pas avoir toujours d'auto ou de mobylettes partout. on s'est promenés joyeusement dans le centre, on a soupé dans st-roch (bin ouiiii comme à québec) et, c'est ça, on était juste généralement bien, c'était une fort agréable après-midi.

le lendemain, donc deuxième journée autour de montpellier, on a décidé d'aller faire un tour aux environs. on est allés d'abord à aigues mortes, une ville fortifiée où on s'est promenés sur les remparts. on a visité la tour constance qui était une prison pour huguenotes pendant les guerres de religion et l'église où saint louis est allé se faire encourager avant de partir en croisade.

les remparts d'aigues mortes repérage
la tour constance le dedans de la tour constance le trou dans les remparts


et, êtes-vous prêts, la prochaine étape du voyage est notre plus grande déception à tous. si vous êtes amateurs de chanson française, ou juste de bonne musique parce que ça en est vraiment de la très bonne, vous connaissez peut-être la supplique pour être enterré sur la plage de sète de monsieur brassens. alors, nous, étant dans les environs, on s'est dit mais allons voir cet endroit merveilleux! et c'est ainsi que toute la veille on fredonnait désordonnément (oui) des passages de ladite supplique.

et là, comment dire, sète, c'est laid. mais vraiment, vraiment très très laid. on s'est même dit "seigneur, sète, c'est-tu lette!" et même la tombe de georges, déférence gardée, est finalement assez plain. heureusement, elle est ornée du pin parasol approprié. on a quand même pu planter pieds et crocs dans la méditerranée.

la plage de sète

les pieds dans la mer mé la tombe de georges


on est retournés souper à montpellier, dans le quartier moderne, antigone, qui est vraiment une merveille d'architecture. c'était le dernier souper de françois et isabelle, bouhouhou! il y avait là comme un clin d'oeil mon morceau préféré du louvre.

la victoire de jour la victoire de nuit
le souper à l'arlequin les lumières dans l'eau


et aujourd'hui, on est à millau, où il y a un viaduc plus haut que la tour eiffel. et là, on a failli mourir de peur pour grimper à l'hôtel qu'on a pas atteint et on est pas très sûrs d'où est-ce qu'on va coucher parce que maman et moi on veut pas retourner dans cette montagne dangereuse-là. et, en plus, pour faire typique, c'est le mondial de pétanque à millau! tous les hôtels sont pleins! héhé. à suivre!!

le viaduc
maman tient le viaduc
myr_soleil: (colors to fly)
j'ai malheureusement pogné le clavier le pire dans tout ce tas d'azerty et je dois fesser dessus avec ardeur pour écrire - trop de pastis entre les touches gageons... je m'excuse si fautes il y a!

jolie vitrine l'ouvèze
une jolie vitrine & l'ouvèze. le croiriez-vous, cette rivière a déjà débordé en emportant le pont moderne (mais pas le pont romain!)


l'autre jour, papa et moi, n'écoutant que notre courage (plus que notre curiosité, parce qu'on était déjà allés), avons grimpé la ville médiévale pour arriver au château qui surplombe vaison. c'est pas très-trop loin, et en fin d'après-midi, c'est une ballade fort agréable.

le beffroi de la haute-ville 1 rue de l'horloge
la vue, et moi la château
papa et le château


et, c'est pas mal ça. on est très occupés avec les choralies et donc c'est la routine, qui se blogue pas très bien ;)

spaghetti en famille
myr_soleil: (the swing)
comme nous sommes plutôt sédentaires depuis le début des choralies (et pour cause: pratique le matin de 9h à 12h et ensuite concerts possibles à 14h30, 16h30 et 20h30) je vous présente drètte maintenant un chapitre intitulé "la vie à vaison" accompagné de photos de voyage atypiques! comme notre appart! j'ai pris notre appart en photo, parce qu'il est vraiment cool. il est grand, pis beau, pis super fourni (on a une laveuse ET un lave-vaisselle, wapatow) et situé dans un espèce de domaine avec plein d'oliviers et de lauriers roses et de cigales et de tranquilité, à côté du théatre romain. je vous le présente donc en grande primeur:

la belle piscine le balcon d'en arrière
la piscine & la cour arrière qui donne sur la piscine

le salon la cuisine (croche, ça fait funky)
le salon & la cuisine où tout est "taille européenne" (très petit!)

la chambre, pré-trois le balcon d'en avant
ma chambre, avant qu'on soit trois & le balcon d'en avant, où on mange.


fascinant n'est-ce pas!

maintant, les choralies. les choralies, c'est vraiment excitant pour les gens qui aiment chanter, comme mettons, ma mère. je parlais de notre journée typique plus haut, ça vous donne une idée. ce qui est le plus chouette, ce sont les concerts du soir: ils se passent dans un théatre antique romain. c'est évidemment pas ultra-confort pour les fesses, mais c'est un feeling assez intense d'assister à un spectacle à l'endroit où les gens voient des spectacles depuis 2000 ans, plus ou moins. et avant chaque concert, il y a une demie-heure de "chant commun", c'est-à-dire que tout le théatre, rempli de choristes, chante en même temps. c'est assez impressionant et fort amusant.

les amis dans le théatre les basses dansent
françois, isabelle et émilie au théatre & les basses dans mon atelier

la vague au théatre carmen
la vague au théatre & le spectacle d'hier c'était carmen

chant commun
chant commun!


et je vous laisse sur quelques photos de "la vie à huit à vaison".

françois cuisine tout nu confiture de bisous
dans la deuxième photo, maman tient un pot de confiture de bisous!

françois dort dans le salon miam de la gelatto
françois dort dans le salon! & la gelato

salon de coiffure chez émilie
émilie, dans une autre vie, sera coiffeuse!


je serai peut-être tranquille en blogs pendant la prochaine semaine, puisqu'on reste ici jusqu'à samedi. mais peut-être pas! y'a plein de choses fascinantes à vaison ;)
myr_soleil: (provence)
hier matin, frérot et moi, n'écoutant que notre courage, sommes partis seuls à l'assault des routes françaises pour aller cueillir au vol (euh, au train, plutôt) soeurette et émilie. on a vraiment fait ça comme des champions, d'ailleurs, en se laissant presque pas distraire au passage par les pancartes vers jonquières.

françois conduit en chantant super team de conducteurs


une fois rendus à avignon, on se promène un peu autour d'avignon, où le principal attrait est le palais des papes qui est en fait un peu décrépit et où on est pas rentrés (on sonne blasés, mais on était un peu pressés!). ah oui, y'a un autre truc à voir aussi, je me rappelle pu quoi... (françois à un boutiquier: "pardon, on a entendu dire qu'il y avait un pont, ici...") mais, on est pas allés danser dessus, parce que ça coûtait 4€. comme y'a rien à voir, c'était cher! et évidemment comme partout en france manger prend une éternité et on a donc pas fait grand-chose d'autre, sauf mon premier saut à la fnac, où j'ai acheté un album de debout sur le zinc, wahou!

françois arabesque à avignon le pont d'avignon
le palais des papes et moi salade mireille
(le menu sur la dernière photo offre une "salade mireille"!)


ensuite, on est allés chiller à la gare tgv aérodynamique pour attendre les demoiselles. nous étions fort heureux de les retrouver, ça fait encore plus de possibilités de monde à prendre en photo. on est donc retournés à avignon, pour l'importante activité qui est prendre une bière (ou un fanta pour les enfants comme moi).

yé les filles! une bière devant le palais
les filles et la vue ... vieux village
on y danse tous en rond


et, c'est cela. hier les choralies ont été inaugurationnées, mais ceci est pour un autre post, car je dois rentrer souper avant le concert! je vous laisse avec des images de ma nouvelle brosse à dents avec gratte-langue et de la chambre des filles (ouuuh).

gratte-langue la chambre des filles
myr_soleil: (colors to fly)
hello à tous mes fans en délire qui s'apprêtent à recevoir une belle assiette de nouvelles et de photos et de patentes du genre.

feuilles bin artistiques


nous sommes toujours à vaison-la-romaine, mais les choralies ne commencent pas avant jeudi alors on se promène dans les environs et on prend ça relax dans notre super appart (d'ailleurs, dans les épisodes à venir: "safari-photo chez nous"). hier nous sommes allés nous promener autour du mont ventoux (le plus haut mont de la provence) dans plein de villages sympathiques où il y avait une jolie vue. entre autres notre village préféré, "crillon le brave"! prononcez don ça, pour le fun.

le marché de bédoin la vue de bédoin
laurier rose papa crie "le brave"
bédoin le château de vaison en arrivant


ensuite, hier soir, on a attendu trois trains différents à orange (orange, c'est vraiment pas une belle place) et le dernier a enfin amené à nous notre françois favori. (dans les prochains épisodes: "comment vivre à six dans un appart pour quatre" - ma soeur et son amie émilie arrivent demain).

fromages sorbets
crème brûlée gâteau au chocolat


et, aujourd'hui, c'est la fête de plein de gens (dont mon cher harry) mais surtout de ma grand-maman. on l'a fêtée en mangeant (photos ci-haut!) à la bartavelle, resto qui (comme les littéraires auront deviné) fait très marcel pagnol. d'ailleurs, j'ai hâte de commencer à le lire, lui. j'aime outlander, mais ça a juste tellement pas rapport ;)

je l'aime, je le vaccine les spouiches rafraichissants


et, c'est pas mal ça. demain on va à avignon, frérot et moi, chercher les filles et regarder la ville. ça va sans doute être une belle journée. en attendant je suis un peu homesick aujourd'hui, je m'ennuie de chéri et des copains et de house (bin quoi). mais! vivre ici n'est évidemment pas sans plaisir et je vais de ce pas rejoindre mon papa dans la piscine ;)
myr_soleil: (provence)
ha! bonjour! je viens envahir votre friends list (ou votre lecteur rss, c'est selon) avec mes fascinantes nouvelles. le café internet où je suis abonnée pour les deux prochaines semaines est fourni d'une prise usb, ce qui m'a permis de transférer des photos et de vous les faire subir.

notre voyage est un peu original, parce qu'on vient souvent dans ce coin-ci à cause des choralies. donc on visite des choses que l'average joe tourist visite pas nécessairement! après un voyage sans encombre, on atterrit à lyon où on prend possession de notre renaut et on se dirige vers ampuis (vous voyez, déjà un grand hit du répertoire touristique). notre première visite est à vienne, pas en autriche, vienne en france. (en anglais, c'est pas vienna, c'est la seule façon de les différencier :P)

cathédrale de vienne jésus de vienne
papa est musicien


mes parents m'y ont acheté jean de florette, yé! ensuite, en soirée, on va se promener à condrieux. il faut dire là qu'ampuis et les environs, c'est comme le paradis des amateurs de vin, y'a plein de vignes partout; ils y font du côte-rôtie pour les connaisseurs. à condrieux, c'est un autre haut-lieu vinicole, et ils ont une belle vieille presse à raisins.

le vin papa mange


ensuite, on est crevés, et hop au dodo. le lendemain, on va se promener dans les montagnes, au col de l'oeillon (ou l'oeillet, j'suis pu sûre!). y'a plein de minis-routes en serpent au bord du précipice et je capote, mais mon papa est un bon conducteur et il a une bonne navigatrice (ma maman ou moi). d'ailleurs c'est super divertissant les cartes d'ici, les villages ont des noms géniaux, genre "st-julien-molin-molette" et "la roche st-secret".

mes pieds au parc du pilat les fleurs du col de l'oeillon
on mange moules
ménage à trois, foie gras, orange et chocolat cochon ensoleillé
la bouffe est géniale.


hier c'était le trajet vers vaison-la-romaine (les photos sont de notre dîner à bourdeaux), où on a un génial appartement au milieu des vignes, des oliviers, des cigales et des choses plus triviales comme la PISCINE. on est bien. il fait chaud et beau. c'est vraiment cool d'être en famille (mes parents, ma grand-mère et ma tante, mon frère et ma soeur s'en viennent).

minou dort au resto une fleur à bourdeaux


alors c'est ça, je vais sans doute vous revenir pour vous jaser de mes aventures en choralies-land ;)
myr_soleil: ((almost famous) pictures)
ces derniers jours, j'ai eu une mauvaise nouvelle, qui est devenue une bonne nouvelle. ou en tout cas, qui a causé la bonne nouvelle. j'ai pas trop envie de jaser de la mauvaise, me semble que j'en ai parlé sans arrêt, pis de toute façon c'est peut-être pas quelque chose qu'on gueule sur les internets. mais la bonne, c'est que je pars en voyage! à travers le MONDE! si, bien sûr, on considère que «le monde» est «le sud de la france».

je vous informe donc, chers lecteurs (encore du meta!) que ce journal sera peut-être, ou peut-être pas, un journal de voyage pour les prochaines trois semaines et demi (je pars mercredi). si ça vous intéresse pas, vous passerez votre chemin :P il y aura peut-être des photos, et peut-être pas, ça dépend des capacités des ordinateurs là-bas, surtout à vaison-la-romaine où je serai stationnée pendant un bon deux semaines. voilà, je voulais juste vous en informer, sûrement pour vous faire plaisir ou quelque chose.

parlant de photos, mon appareil photo était mort (et c'est de la faute à [livejournal.com profile] galaxie, que je me dis pour me déculpabiliser, même si c'est évidemment juste de ma faute à moi - et non, pas ma faute à toi), et je l'ai ressucité, ou plutôt, réin-car-né (les traits d'union, c'pour la référence obscure à house. j'aime être obscure, j'aime aussi house). tout ça pour dire, checkez le sexy appareil:

vous êtes impressionés hein! même si l'image est pas croppée pour cause de pas-photoshop-au-bureau. je suis brillante, en plus mon post a l'air plus long.

à part ça, c'est ça. j'espère avoir le temps de vous updater sur ma vie fascinante (ou trépidante) pendant mon voyage, mais peut-être que je serai trop occupée à écrire à mon chum, faire des reviews des mes lectures et juste de façon générale faire du link-dropping sans aucune raison. cheers!
myr_soleil: ((princess bride) life is pain)
depuis que j'ai mon nouveau travail, je ne chatte plus. j'estime que toutes les minutes que je gagne à pas-chatter justifient (presque, quoique peut-être juste dans mes rêves) que je grapille quelques minutes pour mettre à jour ceci.

bonjour, livejournal! livejournal, je dois te confesser quelque chose: ce soir sera mon troisième soir en ligne sans festival d'été, et je suis pas mal perturbée. dimanche et ce soir, y'a rien qui m'intéresse, et hier soir, j'aurais bin voulu aller voir patrick watson (et peut-être cinematic orchestra), mais j'étais malade! sévèrement malade! ça m'arrive pas trop souvent, heureusement. j'ai quand même passé une bonne journée et demie couchée à rien faire.

samedi, c'était la fête-et-demi de mon amoureux. comme son cadeau de vraie-fête marchait pu, j'ai eu le grand bonheur de lui offrir les saisons 1&2 de house m.d. que nous écoutons depuis religieusement. c'est une excellente chose que je lui ai donné ça. ça va me faire quelque chose sur quoi obséder quand j'aurai fini, en tout cas, j'aime mieux pas y penser, sûrement que vous savez de quoi je parle.

c'est cela. demain je retourne au festival, et avec mon papa, en plus! c'est merveilleux. bonne journée les amis.
myr_soleil: ((p&p) netherfield)
ma soeur, qui a certainement décidé d'être originale, déménage ces jours-ci, et tout à l'heure nous a sorti la question suivante: «mais... bell et videotron, c'est pas la même chose?», d'un ton absolument bewildered.

c'est tout, c'est une anecdote de même, qui parlait pas d'harry potter. hier soir, je suis allée voir ratatouille, et c'était, comment dire, bon comme quelque chose de vraiment bon. la preuve, c'est qu'en sortant, j'ai dit: «c'était tellement bon, j'ai même pas pensé à harry potter une fois». c'est vraiment beau, et bon, et tout, et tout. et ça me perturbe vraiment d'updater assez souvent pour faire la critique d'un film dont j'ai parlé dans mon livejournal avant que tout le monde l'ait vu, six mois plus tard.

des fois, je me demande si c'est sain d'être comme moi et d'avoir des genres de, rages d'obsession. comme par exemple, dans les derniers, mettons, 6 mois. j'ai eu un méchant gros trip disney. gros trip comme dans payer 60$ pour un dvd hors-circulation et s'inscrire sur ultimatedisney.com et aller le voir religieusement. pis, ça ça a duré longtemps, je parlais disney et respirais disney. pis à madné, j'ai arrêté, mais j'suis pas comme, revenue à la normale. je me suis mise à triper sur jane austen. j'ai écouté pride and prejudice cinquante-six mille fois pis j'ai acheté quatre dvds de films d'elle, pis toutt. et là, c'est harry potter. comme c'est painfully obvious so i won't dwell on that.

je veux dire, pourquoi est-ce que j'ai pas de moments où est-ce que j'suis pas obsédée par rien? de moments tranquilles où je peux embrasser mon chum sans m'imaginer que je suis elizabeth bennett, mettons. pourquoi. suis-je anormale docteur.

voilà, c'était une introspection gratuite, POUR VOUS CHERS LECTEURS. (ouf, j'ai eu peur de faire tout un post sans caps-lock!)
myr_soleil: ((hp-sbp) tea)
à mon super travail, je reçois souvent des emails adressés à tous@place-où-je-travaille.com. des fois, je suis invitée à des soutenances de thèses de doctorat. je voudrais soumettre à vos yeux le titre d'une de ces thèses, et vous demander ce que j'irais bin faire là:

Utilisation d'indicateurs biologiques (Chironomides, ordre des diptères) et sédimentaires, dans le cadre de la reconstruction des variations paléoclimatiques durant l'Holocène, sur l'Île de Southampton (Nunavut, Canada)

tout ce que je reconnais là-dedans, c'est "southampton", parce que c'est le nom d'une track sur la trame sonore de titanic, et que dans mon jeune temps, je l'ai achetée, cette trame sonore-là. (si jamais ça vous intéresse, je l'écoute pas. elle est vraiment épeurante!)

sinon, hier après-midi fut agréable. j'ai croisé un ancien amoureux (je dirais bin "un ancien ami", mais ça fait un peu plus bête) et une ancienne somnanbule. par contre, la soirée fut passer à peinturer des cadres de fenêtres, et ça, je vous l'avoue bin humblement, j'aime vraiment pas ça. mais soeurette emménage dans deux semaines dans une maison de trois étages, et ça fait beaucoup de pièces à peinturer. et je vais faire ça tous les soirs de la semaine. mon problème, quand je rend service, c'est que je veux que tout le monde le sache, pour que tout le monde trouve que je suis don une sainte.

sur ce, le "writer's block" semblait à peu près réparé. préparez-vous!!
myr_soleil: ((hp) hermione)
j'viens de me brûler la langue avec mon chocolat chaud qui veut juste pas déchauffer. l'air de rien, c'est vraiment désagréable, et ça me donne pas envie de continuer à faire des maquettes dans mon cours de design, ça me donne juste envie de souffler dessus en attendant qu'il refroidisse. oh, et ça me donne envie d'écrire dans mon livejournal, aussi, apparement. parce que tsé, c'est bientôt la fin du mois (aujourd'hui, à vrai dire) et que je vais donc dans quelques jours poster mes photos du mois, et que mon dernier post, c'était aussi un post de photos du mois. alors j'voudrais pas faire exprès que vous sachiez que je poste juste une fois par mois!!

j'suis fatigquée (comme je disais dans l'bon vieux temps, dans l'temps d'la polyvalente!) parce que hier je me suis couchée tard et j'ai viraillé à ste-marie de beauce faire ma groupie de popol. c'est correct, je pense, des fois, être une groupie. surtout qu'ils m'ont dit que j'étais pas une groupie, mais une genre d'étudiante de polémil qui analyse tout et qui collecte des données (allô, setlists!).

en tout cas, j'suis pas très pertinente dash intéressante. y paraît que ma belle-maman lit ceci! allô belle-maman!! c'est drôle parce que ma mère elle veut jamais lire, pas que je l'intéresse pas mais tsé, elle a l'impression que c'est super personnel parce que y'a «journal» dans «livejournal». j'avoue que j'ai pas l'impression d'étendre mes tripes sur la toile en écrivant des banalités dans un carré blanc! à moins que vous trouviez ça bin intime de savoir que je me suis brûlé la langue.

et euh, c'est ça. on se revoit dans quelques jours, avec quelque chose comme le top1000 de mes photos de mars, parce que y'en a trop de bonnes. ça vous dérangera pas hein? c'est ça que je pensais.

Profile

myr_soleil: (Default)
myr_soleil

January 2012

S M T W T F S
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    

Syndicate

RSS Atom

Most Popular Tags

Style Credit

Expand Cut Tags

No cut tags
Page generated Sep. 23rd, 2017 09:41 pm
Powered by Dreamwidth Studios