myr_soleil: ((the office) weird day)
J'ai une maladie grave. Je souffre de la saison-unite. Ça c'est quand tu vois plein de saisons 1 qui coûtent pas cher, parce que les saisons 1, ça coûte JAMAIS cher (ils y ont pensé, hein), et que tu les achètes. Il n'est pas impossible que sur mon heure de dîner, j'aie acheté trois autres saisons 1, même s'il y a quatre séries qui m'attendent déjà à la maison. Depuis, j'oscille entre l'exubérance et l'étouffante culpabilité. (Avec toujours un peu d'excitation. Quand même.)

Bref. Je venais parler d'un peu de politique canadienne, pour faire changement. Vous en avez peut-être entendu parler, le NPD vient d'avoir un congrès, où semble-t-il il a été question de dropper le "nouveau" du "nouveau parti démocratique", pour se renouveler (hihi - bon, c'était la joke de Stéphane Laporte à la base, je prends pas de crédit). Eh bien, j'ai lu dans le journal de samedi que Jack Layton hésitait parce qu'en français, ça ferait juste "PD". Ma réaction face à ceci: pouhahahahahaha (accompagné d'un peu de lol). Aussi, comme j'aime beaucoup Jack et que je vote (N)PD, je suis bin contente qu'ils y aient pensé. Contrairement à la fameuse histoire du dentifrice "Cue", très peu populaire dans nos pays francophones.

Tant qu'à être dans la politique, je vais glisser un mot sur la politique municipale dont tout le monde se fout. (Non, pas de la guerre des festivals, parce que tu parles d'une affaire ridicule. Surtout que si le Festival d'été était au mois d'août, peut-être qu'il y pleuverait pas systématiquement. Bref.) Régis Labeaume a déclaré que son équipe ne mettraient pas plein de pancartes partout. Félicitations Monsieur Labeaume, mon vote vient de vous être attribué automatiquement.

Mon dieu, c'est sérieux ici. Voici la liste des livres que j'amène à la plage pour vous convaincre que je suis vraiment pas si engagée que ça:
Si j'suis convaincu? Je saute dans ma voiture et j'me pète la tête su'l dash!
myr_soleil: ((hp) one two trio)
aujourd'hui je m'étais dit que je ferais plein de tâches ménagères pour revenir dans une maison propre comme un sou neuf post-plage mais je suis vraiment vedge (et aussi, c'est vraiment sale chez nous, ça me décourage et j'ai pas envie de commencer, nah). faike je me suis dit que c'était le temps d'updater mon journal; en plus j'ai un bon vieux bilan d'année pour remplir la majorité du billet.

récemment je lis plein de livres pour atteindre le 25 000 pages en 2008 (en fait, j'ai été obligée de le réduire à 20 000 pages, sinon ça aurait été impossible, et impossible n'est pas français). avant de m'endormir, je pense souvent à plein de choses intéressantes que je pourrais dire ici sur les livres en question mais je les retrouve jamais le lendemain. peu importe; j'emporte assez de beach reading en voyage que j'aurai la possibilité d'en lire plus qu'un par jour. awesome!

bref, voici ce que j'ai à dire sur 2008. )

ouais bin, c'était déprimant ça.
myr_soleil: ((house) not amused)
une petite mise en contexte: dominic a un ami qui est très péquiste. c'est correct (évidemment). ledit ami invite tous ses "facebook friends" une fois de temps en temps, à joindre des trucs pro-pq ou anti-autres partis. aujourd'hui il m'a invitée à "élections québec 2008: dehors jean charest!!!"; même si je vote libéral, je suis allée faire un tour, pour voir.

des fois, les gens sont un peu déprimants. j'ai lu ceci:
Premièrement, j'ai lu dans le journal aujourd'hui une dame qui écrivait qu'elle avait lu le programme des trois partis, et que Charest avait le meilleur programme et donc, elle allait voter libéral. STI!!! LES GENS ONT PAS CONSCIENCE QU'IL NE S'AGIT QUE DE MENSONGES!!!! [...]

Mais bon, pour les innocents, j'ai une petite nouvelle: votez pas selon les programmes des partis, c'est de la shnoute pour vous en mettre plein les yeux!!!

quelle opinion bizarre. si on peut pas de fier aux programmes des partis pour voter, à quoi on se fie, alors? "il était pas bon au débat"? "sa face me revient pas"?
myr_soleil: (autumn)
aujourd'hui octobre nous rapelle en force qu'il est vraiment un mois d'automne, pis j'espère que vous attendiez pas l'été indien. il pleut et ça nous donne envie de rester en dedans, mais on le fait pas parce qu'on a des responsabilités, alors on fait contre mauvaise fortune bon coeur en chaussant des crocs (parce que, imperméables) même si le coeur n'y est pas. j'ai même lu du beach reading, dans les derniers jours, et après les premiers chapitres d'excitation, j'ai déchanté, sans doute à cause de l'éloignement de la plage. m'enfin. c'est le temps d'écouter tori amos et de lire près du feu anna karénine. ou d'étudier, c'est selon.

la minute grammaticale
  • vous aviez entendu dire qu'il fallait dire "dans Internet" et vous étiez pliés à la règle même si vous trouviez ça DON BIN LÈTTE? réjouissez-vous: sont permis et "dans Internet" et "sur Internet". mais on va dire sur, parce que.
  • on dit compote de pommes, mais gelée de pomme. confus? en général, avec compote, confiture, marmelade, coulis, purée et pâte, le fruit/légume est au pluriel. à l'inverse, avec gelée, jus, liqueur et sirop, c'est au singulier. (je vous suggèrerais de vous fier à ce qui est écrit sur vos pots, mais les compagnies de pots, ils le savent même pas, ça.)
  • on dit cinquante places assises (ça s'accorde), mais cent places debout (ça s'accorde pas). confus? moi aussi.
ce soir, je vais écouter le débat en faisant deux choses fort amusantes: buzzzer sur buzzz.tv et rire chaque fois qu'"au niveau de" est mal employé.
myr_soleil: ((potc) kiss)
j'ai envie d'emménager avec toi, de passer des heures à m'ostiner gentiment pour une tête de lit ou le genre de poster qui va envahir nos murs. envie de savoir que tu vas être là quand je vais rentrer, envie de plus avoir nulle part d'autre où aller une fois dans tes bras à la fin de la journée. envie de choisir ensemble le menu de la semaine, de faire l'épicerie en dénichant plein de trucs inhabituels, puis de tout mettre ensemble dans un chaudron gigantesque avant de déguster le tout - même envie de laver l'himalaya de la vaisselle, mon dos collé contre le tien. envie de pouvoir venir te masser gentiment les épaules quand ça marche pas comme tu veux sur un travail quelconque à remettre le lendemain, envie de pouvoir partager ma souris avec toi quand tu veux m'expliquer quelque chose. envie que ça soit innévitable, finalement, que deux oreillers se partagent la place dans notre lit, et que mes draps roses prennent le bord, parce que quand même, rose.

ça penche un peu du côté du cheesy, mais que voulez-vous, je suis amoureuse, après tout.

et dans des nouvelles plus prosaïques, voici!! les photos du mois de février, bande de chanceux:
01. 02. 03. 04 . 05.
06. 07. 08. 09. 10.

et parce que j'ai été bi-taggée, voici un sondage palpitant )
myr_soleil: (awww how cute)
j'ai environ treize minutes à tuer (bang! bang! t'es mort!) d'ici à ce que je me fasse engloutir par le cours de philosophie, qui n'est pas si engloutissant. j'avais juste envie d'utiliser le terme, pour permettre la réflexion suivante: n'est-ce pas plaisant les mots qui sonnent comme ce qu'ils veulent dire? quand je dis «engloutissant», me semble que le «glou» donne vraiment une impression de sables mouvants ou bin de grotte maléfique. ah! la magie du vocabulaire!

cette semaine, j'ai été malade! ça a été ma grosse occupation. l'air de rien, c'est plate être malade, j'rentrerai pas ça dans mes loisirs. pis là, bin, j'suis encore malade, mais c'est moins pire! j'me réveille la nuit pour tousser, ça fait différent. la nuit a l'air plus longue quand on se réveille plusieurs fois, à quelque part, c'est positif. c'est sûr que ma logique pourrait s'effriter dès que je prononce une conclusion comme «les insomniaques ont donc dans le fond plus de temps de sommeil que les autres».. mais tsé, quand on est telle que moi une optimiste énervante, qui ressent le besoin d'écrire beaucoup de choses pour faire un post relativement long en peu de temps, bin, on déduit des choses improbables et ça nous rend de bonne humeur quand même.

aujourd'hui, c'est un jour important pour le canada! c'est le jour où peut-être, on va changer de gouvernement pour la première fois depuis que je m'en souviens. (la dernière fois, j'avais cinq ans!) ça me tente pas plus que ça de vivre dans un pays conservateur! mais papa dit que ça peut être bien de changer un peu, parce qu'à la longue, c'est malsain qu'un parti se sente accepté peu importe ses actions. (mais tsé, mon papa va quand même voter libéral, alors j'ai l'impression qu'il se dit ça un peu pour se remonter!)

et puis, je suis amoureuse. je sais que vous le savez (ou alors, vous le savez pas, et vous avez fort bien le droit), mais j'aime ça en parler. j'viens de passer une fin de semaine (de maladie!) dans un trou perdu (référence voilée à richard desjardins) à pas m'ennuyer pour une cenne en compagnie de copain-écrivain, et, j'sais pas, c'est plaisant. d'ailleurs, j'pense que j'vais aller le forcer à prendre une pause à l'instant, et donc, peser sur update journal. bonne journée de vote chers amis!
myr_soleil: (l'avenir - vincent vallières)
vote, dammit.
myr_soleil: (traîne au vent.)
j'aurais voulu être là. )
myr_soleil: (light of some kind - ani difranco)
meep meep. (j'vous dis, ça m'met toujours dans le mood pour commencer à écrire ça! - oh, the strange paths my mind takes.) aujourd'hui est, sauf peut-être pour une chouette heure en lab de prog à gosser par dessus l'épaule de geneviève en frappant jimmy de temps en temps et pour deux a sur une copie, la pire journée depuis... ah, depuis dieu au moins! pour fêter ça, j'ai mangé mes émotions sous forme de crème glacée à la pâte à biscuits (ou cookie dough, comme dirait jack layton - selon mon frère!) et maintenant je ressens presque de la joie.

tantôt j'ai écouté jeopardy parce que ce post est clairement la chose la plus drôle-hystérique de toute la fückin' semaine de relâche, ce qui oui, inclut mettre de la sauce barbecue sur un macaron de george w bush qui veut juste pas brûler. et j'ai plogué deux hommes politiques importants (l'un plus que l'autre - malheureusement!) tout en faisant un post à saveur vraiment peu politique. et de façon un peu étrange, j'oscille entre me pointer à ràd ou rester chez moi à broyer du noir tout en pas-m'endormant, et de façon encore plus étrange, l'option numéro deux l'emporterait n'importe quand si ràd allait pas hoster quelqu'un ce soir.

pis, des fois, comme aujourd'hui, je passe la journée à retenir tranquillement mes larmes (la piscine, c'est juste la piscine!) et à force de convaincre les autres que j'vais bien, j'pense que j'm'attrape moi-même. mais tsé. j'me dis qu'autant de relations malsaines, ça pouvait juste pas ne pas m'exploser dans la figure un jour - c'est juste un peu hallucinant, cette simultanéïté.
myr_soleil: (faux buzz.)
hm. j'viens de rentrer dans le café internet et ma foi, la pluie se met à tomber de façon violente. comme j'ai un joli petit dix minutes de marche à faire pour rentrer chez moi (enfin, aussi chez moi que peut l'être un coin de provence où je dors sur le divan!) je pense squatter ici un peu plus que ne pourrait l'indiquer mon pas-de-nouveaux-messages.

- vous êtes canadienne?
- non, j'suis québécoise.
- ah oui, bien sûr. parce que, oui, oui, bien sûr.

genre de chose qui me fait marrer intérieurement vachement beaucoup. mais par politesse envers tous les souverainistes convaincus, surtout martin parce que dans cette catégorie de gens-là c'est mon préféré, je me contente de sourire à pleines dents.

sourire étant une chose que je fais souvent, d'ailleurs, parce que moi je vois des shows de tape-m'en quatre (qui sont cinq) presque tous les soirs, et vous, pas. et que je chante du créole, et même que demain je vais en chanter dans un théatre antique devant cinq mille personnes et la télé :$ (wow, un signe de dollar sur un clavier français.)

en revenant chez moi je vais avoir oublié comment taper et je vais être aussi handicapée qu'à mes débuts à paris. je le sais parce que quand je tape quelque chose dans le vide pour passer le temps, je tape en azerty. (cibole, le pluie vient de redoubler, c'est presque drôle.)

j'suis dirigée par un dude dominicain que j'adore. (dans le sens de "ayant habité en république dominicaine", pas dans le sens du religieux.) il nous a dit la première fille que j'ai embrassée.. c'était une alto. et j'ai adoré ça, parce que ça montrait que c'était vachement important pour lui qu'elle chante. moi un jour peut-être que quelqu'un va dire la première fille que j'ai embrassée c'était une soprano mais je penserais pas parce que les garçons qui n'ont jamais été embrassés deviennent de plus en plus rare à mesure que je grandis. et que les garçons dont j'ai été la première se fiche un peu de la voix que je chante. et surtout que c'est pas intéressant, une soprano, ça chante la mélodie sans oser sortir des crénaux écrits.

c'était en me faisant cete dernière réflexion, avant de traverser le pont qui mène ici, que je me suis mise à me dire que luna lovegood était certainement une soprano, sinon sopranino, et ginny une alto confirmée. c'est à ce moment-là que je me suis dit.. myr*, tu penses aux voix que chantent des personnages d'harry potter. ce qui m'a fait plus rigoler que hocher la tête, donc j'ai continué mes déductions en supposant qu'harry chantait vraiment très mal, et que mrs weasley était de toute évidence une contralto, ou même une ténor.

je dois être chez moi dans une demie-heure, quoique ça soit pas obligé. et j'ai acheté quatre heures d'internet de plus tantôt. et je trouve qu'on les mange bien rapidement, nos heures. et il pleut toujours plus: ça va remplir l'ouvèze, rivière qui habituellement n'est qu'un léger filet d'eau et qui pourtant a il y a dix ans de ça emporté le pont romain et tué trente-deux personnes. j'aurais voulu prendre une photo pré-orages pour vous montrer à quel point c'était surprenant qu'une telle rivière se révolte comme ça, mais même a posteriori, vous devriez trouver ça impressionant.

j'ai commencé dans ma tête hier soir des épîtres de (très peu) sainte mireille* à o (nom raccourci pour préserver.. les parties concernées), parce que j'suis accrochée comme ça, moi. il en lira probablement jamais rien, et moi je vais continuer à regarder le plafond en pleurant un peu avant de m'endormir quand je commets l'erreur de penser à lui.

la pluie enterre le bruit des cigales. si j'étais pas aussi fauchée, je vous rapporterais à tous des petites boîtes où le son des cigales a été enfermé pour notre bonheur personnel. et, tiens, ils ont fermé la porte, il reste que le son d'une pitchounette qui s'amuse avec son papa.

trêve de cela, j'm'en vais écrire aux genses qui rockent assez pour m'écrire aussi. et rentrer chez moi retomber amoureuse d'un certain vicomte (dont le coeur est déjà pris) et demain, profiter de ma dernière journée pour observer silencieusement une basse particulièrement agréable au regard, et à l'oreille.

Profile

myr_soleil: (Default)
myr_soleil

January 2012

S M T W T F S
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    

Syndicate

RSS Atom

Most Popular Tags

Style Credit

Expand Cut Tags

No cut tags
Page generated Sep. 23rd, 2017 09:36 pm
Powered by Dreamwidth Studios