myr_soleil: ((pushing daisies) holding hands)
Je suis stressée aujourd'hui. Quand j'angoisse, ou que je suis triste, ma maman me dit toujours d'écrire ce que je ressens, donc pourquoi pas souffler un peu la poussière sur mon blogue.

Je me marie dans un mois et demi. D'habitude, je trouve ça vraiment excitant, mais aujourd'hui ça me stresse et j'ai l'impression que j'ai plein de choses à faire. (Ça a peut-être rapport avec le fait que le fiancé est loin de moi, au Nouveau-Brunswick pour un salon du livre, comme la star qu'il est.) J'essaie ma robe demain, et j'angoisse: d'un coup que je l'aime plus? (Je l'ai commandée il y a plus que deux mois.) D'un coup que j'ai l'air grosse? Qu'est-ce que je porte en-dessous? (Haha, trop d'informations?) Pis y'a tellement d'affaires à faire pour être belle, dans la vie. C'est vraiment fatigant. Je te le cacherai pas, journal: j'ai hâte de relaxer dans ma chambre à la Goéliche après mon mariage, et de partir à Paris avec mon mari. Autrement dit, j'ai un peu hâte que ça soit fini. (Mais c'est juste aujourd'hui.)

Il y a presque un an déjà, j'ai vu une annonce pour un contrat d'un an dans mon domaine. "Parfait," je me suis dit, "je vais ramasser des sous pendant un an pendant que je me branche sur ce que je veux à l'école." Maintenant je suis bien contente d'apprendre que mon contrat est renouvelé pour une autre année, mais j'ai peur de ne jamais retourner à l'université et de toujours écrire "some college" quand les sondages me demandent quel niveau de scolarité j'ai complété. J'ai un bon emploi, avec des avantages sociaux intéressants qui me permettraient d'avoir un bébé bientôt. Mais quand même. Je me sens comme une mauvaise féministe de penser beaucoup plus à mes futurs enfants qu'à ma "carrière", même si je sais pas plus qu'avant en quoi je devrais étudier, et je veux pas non plus avoir un bac juste pour avoir un bac. SIGH, beaucoup de choses à penser, dure vie, pis toute.
myr_soleil: ((lol) une boeing journée)
Pendant mes deux semaines de vacances (d'ailleurs, bonne année), j'ai tellement été en pyjama et pieds nus tout le temps que même mes bons vieux souliers de travail et leurs talons plats me font souffrir. Mettre des pantoufles au travail, c'est pas très bien vu, hein? (J'ai le même dilemme par rapport au calendrier des Jonas Brothers sur lequel copain-écrivain imposerait certainement son veto si j'essayais de le ramener à la maison. Crédibilité professionnelle, ou joie?)

Comme j'ai encore pris la même résolution plate d'être plus en forme cette année, je me suis acheté une Wii et une Wii fit plus hier! Vraiment excitant, je veux en faire tous les jours (y paraît que c'est ça le but en plus). Ça fait qu'il y a maintenant quatre consoles dans la maison, wow, je suis vraiment plus geek que je pensais. Aussi, chaque fois que je sors une affaire électronique d'une boîte, j'hésite toujours à jeter la boîte et les menus articles à l'intérieur, à cause de François Pérusse et de la conversation suivante:
- Mais là... (ça m'prend un truc pour me débarrasser d'elle) ...vous avez pas la boîte hein?
- Oui ça c'est la boîte.
- Ouin mais vous avez pas les styrofoams?
- Oui oui ça c'est les styrofoams.
- Mais vous avez pas la p'tite attache pour attacher l'fil électrique?
- Oui oui la p'tite attache est icitte!
- Oui mais vous avez pas la voix de Fernand Gignac?
- Tu me l'échanges-tu mon presse-juuuuuus?

(Okay, la voix de Fernand Gignac sort pas si bien à l'écrit, mais rajoutez-en dans votre tête là.)

J'ai écouté Trauma hier. Pas désagréable de voir James Hyndman jouer Benoît Dumais: chirurgien torturé (et parfois torse nu, toujours un bonus). J'aimerais le voir jouer un grand doux romantique un jour. Sinon, le cast habituel: tough lady mariée à sa job, jeune fille aux daddy issues et son love interest, Christian Bégin le bon gars, etc. Pas sûre que je vais continuer de l'écouter (même si c'est juste dix épisodes), j'aime pas trop les shows d'hôpitaux pis ça me semble très intensément DRAMATIQUE. Mais c'est beau, quand ça montre pas des gens en train de se faire opérer, j'aime les couleurs un peu surexposées par le blanc de l'hôpital. Et les close-ups, quand les acteurs peuvent les tenir. Et la musique est bonne. Bref, la question demeure: Fabienne Larouche, where the hell trouves-tu tout ce temps?

Pour rester dans le sujet de la télévision québécoise (!), j'ai un copain des génies en herbe qui passe au Cercle cette semaine, si jamais vous avez envie d'encourager quelqu'un (Antoine, qu'il s'appelle). Aussi, ce soir je vais essayer Mirador, pour voir. TV québécoise, je reviens te chercher, je savais que tu m'attendais.
myr_soleil: ((pushing daisies) like no one's watching)
Je m'ennuie de poster chaque jour! Tout le monde sur ma friends list avait l'air de trouver que c'était insupportable ("Day 4. Feels like year 4, here in the trenches of posting every day. The others have started to lose their spirit, as have I." - miss_bennie) mais moi j'ai eu bien du plaisir d'avoir une excuse pour dire des choses ici. Vous êtes-vous ennuyés chers lecteurs? Pas besoin de répondre, je le SAIS.

Moi je travaille dans un bureau au centre d'achats. C'est le fun. Tantôt j'avais froid, et je suis descendue au Urban Planet m'acheter un gilet. C'est pratique, un peu comme quand on était petit et qu'on rêvait d'habiter au centre d'achats (tout le monde rêvait à ça, right?) - juste légèrement plus dur sur le porte-feuille.

Parlant de porte-feuille (quel lien), j'ai finalement choisi mes lectures pour ma semaine à la plage dans un mois! La dernière fois que j'ai passé une semaine à la place, j'ai manqué de livres (j'en avais pourtant apporté huit, geez, what is wrong with me). J'ai couru dans tout Puerto Plata pour trouver un livre de chick lit en anglais. Spoiler alert: il y a pas beaucoup de livres en anglais à Puerto Plata. Je suis donc prête à tout et j'ai DIX livres. Voici. )
myr_soleil: ((buffy) i love you)
depuis mon dernier post, un mois est arrivé et reparti (comme mon bronzage d'hampton beach) et je me suis dit qu'il était grand temps de venir donner des nouveulles.

(- coudon, qu'est-cé qu'y nous veulent?
- bin oui, qu'est-cé qu'y nous veulent?
- bin, on voulait juste prendre des nouveulles.)

aujourd'hui c'est la journée internationale des bouttes randoms de pérusse qui nous sautent dans la tête. en guise de célébration, j'ai chanté pendant une heure "voici panache-easy-enter-the-door! on a plus qu'à attendre notre orignal! ding-dong ça doit être lui". pourquoi? comprenez-vous ça, vous? c'est même pas les nouvelles jokes in des clémentines et du soleil, c'est des vieilles affaires. enfin. c'est toujours agréable.

j'aimerais ça avoir plein d'affaires le fun à écrire dans mon journal, comme si c'était encore l'été et que je partais en voyage avec des photos pis tout. mais, mais. quand c'est le mois de septembre on est supposés parler d'école et de réalisations autres, et j'peux bin faire ça aussi.

j'ai arrêté pour un congé sans solde ma job à temps très partiel, entre autres parce que y'avait pas beaucoup de choses à faire pour m'occuper, et aussi parce que je veux me concentrer plus sur mes études (maudit, je suis sage). l'an dernier, je faisais juste quatre cours, plus une journée de job, et là j'avais pas le goût de prendre un an de plus pour finir mon bac, alors je fais des cours d'été pour me rattraper et je suis le normal cinq cours par session. go, me! j'ai deux cours de rédaction, c'est différent du reste, ça fait du bien. (mais je suis nulle en grammaire.) sinon j'ai l'habituelle pelletée de gestion/marketing qui m'intéresse un peu moins on dirait parce que je trouve que c'est du remâché de choses que je savais déjà. mais bref. je pense que la session va être intéressante quand même.

en nouvelles plus frivoles, je vais à la salle d'entraînement trois fois par semaine depuis deux semaines, pis c'est encourageant cette place-là, j'suis vraiment meilleure chaque fois. sauf que depuis j'me promène avec un éléphant métaphorique sur la poitrine et j'me demande si j'suis pas au bord de la crise cardiaque. not on! à part ça, je me suis acheté une nintendo ds, des fois je joue à tuer des méchants. aussi, j'écoute des séries tivi avec copain. on a fini band of brothers hier (que j'ai le goût de réécouter parce que j'connais finalement les personnages, après 10 épisodes) et on s'amuse avec six feet under.

plus souvent, je lis des livres. j'achève tyranaël, saga science-fictionesque de madame élisabeth vonarburg, et maudit, c'est bon. j'aime ça lire des grosses affaires de plein de pages, et cinq tomes de 500 pages c'est pas mal ce que je recherche. après, je sais pas trop quoi lire. j'ai deux tablettes de ma bibliothèque pleines de livres pas lus, et j'ai juste envie d'en acheter des nouveaux plus excitants. c'est un problème car j'essaie d'économiser pour argent afin de pouvoir toute le dépenser à - wait for it - disney world en octobre. c'est excitant!

j'aime finir un post sur "c'est excitant", faike.
myr_soleil: ((disney) hand you flowers)
excusez mon incroyablement longue absence! elle fût motivée (comme au secondaire), comme vous vous en doutez sans doute, par un tourbillon de divers engagements sociaux et d'éloignement général de cette bête maléfique qu'est l'internet. je n'ai que bien peu de temps à vous consacrer ce matin, mais j'ai fait ceci en avance et je peux donc vous le présenter en grande primeur, yessir:
2007. )
myr_soleil: ((the office) ftw!)
au bureau, près de moi, il y a trois toilettes. (yes! toilet humor.) y'en a une qui est full proche de mon bureau, mais moi, j'aime mieux celle qui est un brin plus loin, parce qu'elle est SUPER GRANDE. elle est tellement grande, si elle avait une fenêtre elle serait un bureau. si j'avais un dwight, je mettrais tout le temps son bureau là.

depuis les vacances de l'école, lundi soir, j'ai passé mes grands journées à traduire et à dévouer significativement moins de temps à wedding dash. possiblement parce que maintenant, l'entier monde des loisirs qui prennent plus de temps qu'un 10 minutes entre deux chapitres (même si avouons-le, l'inverse finit par se produire et on prend un 10 minutes pour lire le chapitre entre deux distractions) m'est OUVERT!

c'est pourquoi hier j'ai joyeusement pris le temps de rester pognée dans le trafic pendant une heure faire à manger avec copain-écrivain et meilleure-copine, et si j'avais un fil usb je vous montrerais sûrement des photos de nos merveilleuses nachos et surtout de ma belle guacamole. commentaire pertinent sur la vie: la guacamole, quand on la finit pas et qu'on met ce qui reste au frigo, devient grisâtre, mais l'intérieur reste vert. le mix des deux fait ressortir le fluo du vert intérieur, on croirait qu'on a affaire à un yogourt en tube.

aussi, omg, je viens de réaliser que mon chum a pris la gomme du paquet de gomme qu'on voit un petit peu à travers le petit demi-rond, voyez c'que je veux dire? ça m'outrage, c'est la gomme qui est bien meilleure quand on la prend en dernier. voilà.
myr_soleil: ((hp) ron/hermione)
aujourd'hui est la journée parfaite pour rester à la maison en culottes de pyjama avec un chocolat chaud très chaudchocolaté. ou alors, pour sortir, se faire tremper et refroidir par la pluie, pour mieux rentrer et ainsi doublement apprécier le pyjama et le chocolat. qu'à cela ne tienne, je fais aujourd'hui une femme de moi et sors à deux reprises de ma maison.

quoique, je dis ça, et le campus, c'est rapidement (très rapidement) devenu comme une extension de ma maison. une place où j'apporte shampoing, bouffe, ordinateur et vêtements? ça fait pas mal "home" dans ma tête. j'aime le campus. j'ai toujours aimé le campus, c'est de même, mais j'ai jamais eu de sentiment d'appartenance comme maintenant! maintenant où je peux m'exclamer "aww, mon petit palasis!" en voyant le nom de mon pavillon dans les dédales des couloirs. CRAQUÉE MENTALE, je vous dis.

je cours partout depuis le début de septembre - cinq cours, job à temps partiel, piscine trois fois semaine - et je vais peut-être, éventuellement, c'est pas sûr, devenir une de ces personnes occupées à qui on est mieux de confier des tâches, parce qu'elles vont les faire. c'est juste qu'avant d'arriver là, je suis déstabilisée de mon rythme de farniente de vacances qui me tire vers lui sans pitié. et donc je carbure au caféchocolat chaud en espérant trouver de la motivation. et aussi en espérant pas le renverser sur mon nouveau macbook, amen.
myr_soleil: ((p&p) get your hair up)
crocs dans l'atlantique


mes crocs ont été show-offés dans plusieurs eaux cet été, dans la méditerranée, dans le tarn, dans l'océan atlantique. un drôle d'été, un été plein de soleil et de voyages et de joie, mais un été dur et dramatique aussi. un été jaune et bleu et vert et noir.

on dirait que j'ai envie d'écrire un post rétroactif, radioactif, c'est bizarre. j'ai comme envie de consigner ici cet été qui n'en était pas autant un que les autres étés, un été qui commençait en avril dans un travail déprimant déjà oublié, un été à travailler en famille et avec mon amoureux et un été à voir le monde avec une drôle d'impression dans la bouche. un été avec une trop grande répétition du mot dernière.

mardi je commencerai ma vie d'universitaire. l'automne sera différent, plein de vert et de brun. l'automne avec sa légère promesse d'espoir. l'automne à nager le matin et à étudier le soir, à poser son ombre sur les murs verts pâles nauséeux.

i just wanna tune out all the billboards
weld myself a mental shield
i just wanna put down all the pressures
and feel how i really feel

just show me a moment that is mine
its beauty blinding and unsurpassed
make me forget every moment that went by
and left me so half-hearted
myr_soleil: ((princess bride) life is pain)
depuis que j'ai mon nouveau travail, je ne chatte plus. j'estime que toutes les minutes que je gagne à pas-chatter justifient (presque, quoique peut-être juste dans mes rêves) que je grapille quelques minutes pour mettre à jour ceci.

bonjour, livejournal! livejournal, je dois te confesser quelque chose: ce soir sera mon troisième soir en ligne sans festival d'été, et je suis pas mal perturbée. dimanche et ce soir, y'a rien qui m'intéresse, et hier soir, j'aurais bin voulu aller voir patrick watson (et peut-être cinematic orchestra), mais j'étais malade! sévèrement malade! ça m'arrive pas trop souvent, heureusement. j'ai quand même passé une bonne journée et demie couchée à rien faire.

samedi, c'était la fête-et-demi de mon amoureux. comme son cadeau de vraie-fête marchait pu, j'ai eu le grand bonheur de lui offrir les saisons 1&2 de house m.d. que nous écoutons depuis religieusement. c'est une excellente chose que je lui ai donné ça. ça va me faire quelque chose sur quoi obséder quand j'aurai fini, en tout cas, j'aime mieux pas y penser, sûrement que vous savez de quoi je parle.

c'est cela. demain je retourne au festival, et avec mon papa, en plus! c'est merveilleux. bonne journée les amis.
myr_soleil: (the swing)
je prends quelques minutes avant ma délicieuse pause-dîner pour vous entretenir, chers lecteurs, de ma fascinante vie. cela va comme suit:

ce soir, je débute une série de 10 jours de fashion faux-pas, initiés par le festival d'été de québec, rien de moins. un jour, dans l'temps d'la polyvalente (non, j'étais pas le kick de toutes les étudiantes), j'ai décidé qu'à chaque jour du festival d'été, je porterais un t-shirt approprié. dans ce temps béni où j'étais jeune et naïve, j'ignorais tout des fashion faux-pas, ce qui fait qu'aujourd'hui, je porte joyeusement mon vieux t-shirt d'attache ta tuque, et que non, je vais pas l'enlever quand les cowboys vont entrer sur scène. (si je reste jusque là. onze heures, c'est tard!)

le festival d'été, ça tombe vraiment bien, parce que sans lui j'aurais pu risquer la crise cardiaque pour excès de pottermania. j'aurais pu inviter jk rowling à mes funérailles, mais j'aime mieux me changer les idées un brin avant d'exploser de hâte et de non-hâte conjugués.

à part de cela, j'ai un nouveau boulot, depuis bientôt deux semaines. bien que le boulot en soi ne soit pas la merveille des merveilles (mais c'est temporaire, des projets plus intéressants courent à ma rencontre), il a plusieurs avantages sur l'autre, soit que du travail à faire, il y en a, que les gens sont adorables et sympathiques et que mon salaire a pratiquement doublé. n'est-ce pas fascinant, une phrase longue de même? fascinant est de toute évidence le mot pour me décrire.

ceci dit, ça sent bon en maudit quand on travaille à côté du micro-ondes, et j'ai faim. tourlou!
myr_soleil: ((hp-sbp) tea)
à mon super travail, je reçois souvent des emails adressés à tous@place-où-je-travaille.com. des fois, je suis invitée à des soutenances de thèses de doctorat. je voudrais soumettre à vos yeux le titre d'une de ces thèses, et vous demander ce que j'irais bin faire là:

Utilisation d'indicateurs biologiques (Chironomides, ordre des diptères) et sédimentaires, dans le cadre de la reconstruction des variations paléoclimatiques durant l'Holocène, sur l'Île de Southampton (Nunavut, Canada)

tout ce que je reconnais là-dedans, c'est "southampton", parce que c'est le nom d'une track sur la trame sonore de titanic, et que dans mon jeune temps, je l'ai achetée, cette trame sonore-là. (si jamais ça vous intéresse, je l'écoute pas. elle est vraiment épeurante!)

sinon, hier après-midi fut agréable. j'ai croisé un ancien amoureux (je dirais bin "un ancien ami", mais ça fait un peu plus bête) et une ancienne somnanbule. par contre, la soirée fut passer à peinturer des cadres de fenêtres, et ça, je vous l'avoue bin humblement, j'aime vraiment pas ça. mais soeurette emménage dans deux semaines dans une maison de trois étages, et ça fait beaucoup de pièces à peinturer. et je vais faire ça tous les soirs de la semaine. mon problème, quand je rend service, c'est que je veux que tout le monde le sache, pour que tout le monde trouve que je suis don une sainte.

sur ce, le "writer's block" semblait à peu près réparé. préparez-vous!!

Profile

myr_soleil: (Default)
myr_soleil

January 2012

S M T W T F S
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    

Syndicate

RSS Atom

Most Popular Tags

Style Credit

Expand Cut Tags

No cut tags
Page generated Sep. 20th, 2017 04:37 pm
Powered by Dreamwidth Studios